Test Fox Attack Fire 2019

1 test de vestes Fox Attack Fire.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests Privés.
rafafouel
Ce lecteur est affilié à une ou plusieurs marques par un partenariat ou contrat : Hutchinson, Probikeshop, French-Mud.

LA veste d'hiver par excellence !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 21 ans | 1,69m | 57kg | Expert
Acheté : 150€ en ligne
Conditions du test : Depuis l'automne, par temps froid, pluie, neige, boue, en DH/Freeride et Enduro électrique

Cette veste m’a été donnée en test par Probikeshop et Fox, un grand merci à eux ! J’ai rédigé ce test en toute objectivité, car c’est exactement ce que l’on me demande. Voici donc ce que j’en ai pensé … et je précise que je n’ai aucune action chez Fox ! Photos made in studio Probike, d’autres photos en mode ride arrivent très bientôt !


La gamme fox attack

Cette veste Attack Fire signée FOX est une veste d’hiver, imaginée pour les riders qui ne font pas de coupure hivernale. La gamme Attack est composée de 3 vestes principales : La Water (orientée pluie), la Wind (coupe-vent léger), et cette Fire, qui est selon moi la plus polyvalente, puisqu’elle est censée apporter une protection thermique, tout en étant déperlante et coupe-vent. Les modèles Fire et Water sont également déclinées en versions Pro, qui apportent quelques petits détails et beaucoup d’euros supplémentaires.


Présentation de la veste Attack Fire 2019 :

Cette veste Fire 2019, est construite en Softshell 3 couches : L’intérieur doux et molletonné en polyester qui est censé régulé la température, une membrane polyuréthane intermédiaire protégeant du vent et de l’eau, et le revêtement extérieur mélangeant Polyester et Elasthanne afin d’obtenir un tissu élastique et résistant. Le traitement déperlant C6 DWR (Durable Water Repellent) permet d’empêcher les pluies fines d’imprégner le tissu, en faisant glisser les gouttes d’eau sur la veste. De plus, ce traitement est éco-responsable. Pour les adeptes du « posé de coude » sur les trails, Fox a prévu des renforts anti-abrasion en Cordura à ce niveau-là.

Ce modèle 2019 bénéficie de 3 poches zippées, deux au niveau des mains, et une au niveau de la poitrine, qui est étanchée pour accueillir votre smatphone. Vous trouverez d’ailleurs à l’intérieur de celle-ci un passage de câble pour vos écouteurs. Un 4ème poche ouverte se trouve à l’intérieur de la veste. Pas de cordon d’ajustement au niveau des poignets et de la taille, mais un très bon ajustement, donc pas besoin de plus ! Lorsqu’on la déballe du carton, on a vraiment une belle pièce entre les mains ! Le rouge est beau, sans flasher trop, mais ce que je pensais être bleu au niveau des épaules se révèle plutôt gris Anthracite. Les fermetures semblent robustes, et pas un seul fil ne dépasse. Attention, cette veste taille relativement petit ! J’avais tout d’abord commandé une taille S comme à mon habitude (je mesure 1m69 pour 57 kg, on a vu mieux comme physique de bûcheron), mais même avec juste un tee-shirt dessous, j’arrivais à peine à la fermer … J’ai donc fait l’échange avec un M, et c’est beaucoup mieux ! Je passe sans soucis ma dorsale légère, et je suis à l’aise dans mes mouvements avec les bras au milieu de mon salon, donc je garde ! Je trouve cependant le palier assez grand entre les tailles S et M, si je ne roulais pas en DH avec dorsale, j’aurais apprécié une taille intermédiaire.


En selle mamène !!!

J’ai cette veste en test depuis mi-novembre, elle a donc pu goûter à tous les climats hivernaux possibles ! Elle a roulé en DH, en enduro électrique, en pumptrack extérieur, et même une fois en quad. Polyvalence ? je pense que c’est le terme !

Tout a commencé avec une utilisation lifestyle la semaine de réception de la veste. Il pleut sur Chambé, ça fait ch***, mais au moins, je vais pouvoir me faire une première idée de la déperlance. J’avoue que j’ai été bluffé. Mon premier réflexe a été de prendre une story Instagram des gouttes qui ruissellent sur le tissu au lieu de l’imbiber. Moi qui n’ai jamais eu de veste technique pour le vélo, c’est l’Amérique dans ma tête à ce moment-là, j’imagine déjà toutes les sorties dans la boue que je vais me payer cet hiver ! A cette période, il faisait une dizaine de degré, et je portai uniquement un tee-shirt en dessous. Bon point pour le coté thermique.


On commence par la DH !

Pour info, je porte une dorsale uniquement sur le gros vélo, et c’est un modèle très fin tout en mesh, la Racer Motion Top.

Suite à ce premier test Lifestyle, j’ai commencé à rouler en DH avec, par temps sec dans un premier temps. La température extérieure est de 8°, je pousse le bike pour remonter, et j’ai chaud ! je ne porte pourtant que ma dorsale avec un maillot DH. Au Bout de 2 fois 100m de remontée, j’enlève le maillot pour ne garder que la dorsale, et c’est beaucoup mieux ! N’hésitez pas à jouer avec la fermeture éclair, cela a un grand impact sur votre confort. Grosse pluie pendant la nuit, pluie le lendemain, ça sera navettes dans la boue avec les copains ! La température extérieure était de 5°, et une nouvelle fois, j’ai enlevé mon maillot pour ne garder que ma dorsale, et le confort thermique s’est vu excellent. Le constat est simple (et se vérifiera plus tard en enduro), plus vous bougez, plus la chaleur est évacuée, plus vous restez statique (genre sur le parking à attendre le pote qui fait la navette), plus la chaleur est conservée. La journée s’est terminée couvert de boue, mais au sec, au chaud, et heureux ! D’ailleurs, en parlant de boue, il est important de préciser que le nettoyage est super simple grâce au traitement déperlant. Un coup d’éponge et c’est réglé, la boue n’incruste pas le tissu (pour la prochaine sortie vélo hein, passez-la quand même en machine pour votre prochain date Tinder !)


Après plusieurs sorties, le bilan est très positif pour l’utilisation DH, et la coupe est vraiment à souligner. En statique, les manches et l’arrière de la veste peuvent paraître longs, mais une fois sur le bike, on se rend compte que la coupe est excellente : les manches ne bougent pas, et la veste ne remonte pas sur le dos. Il s’agit de la coupe RAP (Rider Attack Position). Avec le tissu stretch doté de fibres étirable dans tous les sens, à aucun moment je n’ai été gêné dans mes mouvements. Cependant, le rabat qui recouvre la fermeture éclair est vraiment trop petit, ça m’irrite vraiment le cou si je ne porte pas de cache cou de type Buff, et c’est assez agaçant.

 Si ça peut vous aider dans le choix du nombre de couches, à -5° en poussant le DH pour remonter, je n’ai pas porter plus que ma dorsale et un maillot VTT classique en dessous de la veste. J’aurais ajouté un sous vêtement thermique si j’avais roulé en navettes. Je porte rarement mes coudières souples, mais il y a largement la place pour les accueillir. 


Test en Enduro nucléaire :

En repensant à mes sorties Enduro avec cette veste, le 1er truc qui me vient à l’esprit, c’est les poches. Je ne supporte pas le sac pour rouler, et moyennement la banane, donc pour les sorties de moins de 3h, j’ai été ravi d’avoir toutes ces grandes poches (4 dont 3 zippées) pour stocker tout mon petit bazar (comprendre mon tel, mes clés, un multi-outil, une ou deux barres, un pied de biche, une cartouche CO2, ma paire de gants, et parfois même ma pompe à haute pression dans la poche interne). Pour une fois, pas de nom anglais qui définisse cette technologie révolutionnaire, mais le contenu des poches ne se balade pas s’il est bien réparti, il se fait complètement oublier. 

J’ai quasiment tout le temps roulé avec uniquement un tee-shirt respirant en sous couche, sans dorsale, et je n’ai presque jamais eu chaud. A la montée, la veste régule très bien la température corporelle une nouvelle fois, et le fait de jouer avec le zip permet d’ajuster celle-ci de manière encore plus efficace. Le manque d’aérations zippées au niveau des aisselles n’est donc pas un souci. Il suffit de fermer entièrement la veste pour attaquer la descente et envoyer du lourd. Lorsque vous roulez en tee-shirt dessous, la doublure interne molletonnée est très agréable au contact de la peau, un touché très doux. L’absence de cordon de serrage au niveau de la taille et des poignets ne se fait toujours pas ressentir, mais la fermeture éclair me gêne toujours autant au niveau du cou, c’est donc Buff obligatoire …


Pumptrack :

En réfléchissant à ce système de régulation de la température, j’ai voulu voir le comportement de cette veste en Pumptrack, discipline qui demande un effort court mais très (très) intense. Dehors, vent du nord et bruine, un temps à rester chez soit devant Netflix. Tant pis, je prends mon dirt et part pour la Pumptrack extérieure que j’ai vers chez moi. Je n’avais pas encore vraiment eu l’occasion de tester les propriétés Windproof de cette veste, et je suis un peu déçu, pas aussi efficace que la déperlance. Une fois sur le pump et les tours enchainés, mes craintes sont confirmées. Malgré son intensité, l’effort est trop court, et la veste régule en décalé. C'est-à-dire que je prends vite un coup de chaud en roulant, et la veste se met à évacuer cette chaleur une fois que je suis arrêté. Bref, j’ai froid, et le vent n’arrange rien ! La piste est mouillée, je pose un appui bien trop osé et je me retrouve en position ventrigliss’. Dans la forêt, je n’ai pas réussi à marquer la veste, mais là sur le goudron, j’ai bien amoché le renfort de coude en Cordura, ce qui me laisse sceptique sur son efficacité (voir photo).


Conclusion

Clairement, le gros atout de cette veste, c’est la gestion de la température corporelle en VTT. L’évacuation de la chaleur est proportionnelle à l’effort fourni, pour une température corporelle constante et confortable. Selon moi, la plage de température optimale d’utilisation se situe entre -5° et 8°. J’ai également beaucoup apprécié look, en plus de ses finitions très soignées. Sauf grosse pluie, je n’ai jamais été mouillé, et mon téléphone non plus, donc le traitement déperlant est très efficace, à surveiller au fil des lavages. Pour le prix, on est sur un positionnement haut de gamme, mais je pense que cette veste est un bon investissement. Comme je l’ai fait, je vous conseille de la combiner au pantalon Attack Fire, afin d’avoir un bas doté des mêmes performances et technologies. Elle motive à sortir rouler quelque soit le temps, et surtout, elle peut être utilisée pour de nombreux autres sports outdoors, tels que le motocross, la randonnée, le planté de géraniums, etc …

Pour qui ?

Que vous soyez débutant en VTT ou rider expérimenté, cette veste est faite pour vous ! Pourquoi ? Tout simplement car vous prendrez un réel plaisir à aller rouler par temps froid ! Elle permet un confort thermique remarquable pour les sorties hivernales, la température trop basse étant souvent le meilleur des prétextes pour laisser le vélo au garage. Comme je l’ai fait, je vous conseille de la combiner au pantalon Attack Fire, afin d’avoir un bas doté des mêmes performances et technologies.
9/10
Respirabilité
Imperméabilité
Confort
Qualité des poches
Taillant
Compressibilité
Résistance du tissus
Qualité de la fermeture éclair
Rapport qualité/prix

Points forts

Régulation de température, look, déperlance très efficace, les nombreuses poches spacieuses.

Points faibles

Les irritations au niveau du cou, la protection au vent qui est perfectible, absence d’insert microfibre pour le masque.

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire