Test LEATT DBX 5.0 All-Mountain Forest 2020

3 tests LEATT DBX 5.0 All-Mountain Forest.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
mat24bc

Plus d’excuses pour ne pas rouler en hiver

Avis sélectionné
Profil du testeur : 40 ans | 1,65m | 55kg | Expert | Faverges
Acheté : 200€ en ligne
Conditions du test : Entre 0° et 10°, sec, humide, pluvieux, boueux, que des conditions de rêve quoi
Cet avis matos a été rédigé à la suite du programme de Tests Privés de 26in permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel afin de les torturer sur le terrain.
LEATT - DBX 5.0 All-Mountain Forest

Points forts

Super confort thermique
Rapport étanchéité/respirabilité très correct
Système de maintien capuche efficace
Look réussi

Points faibles

Poches non compartimentée
Efficacité de la capuche sur le casque ?

Bon déjà commençons par le début : merci 26in et Tribe pour ce test privé LEATT DBX5.0 !

ça fait un moment que je me tate à m’équiper d’une vraie veste de mauvais temps, parce que par chez moi, entre les bauges et les Aravis, ce n’est pas rare qu’on ait à rouler dans des conditions bien dégueux, surtout en fin de saison. Même si ça ne pleut pas, le terrain reste en général assez gras à cette période vu qu’il ne voit pas trop le soleil, et on se met vite minable niveau vestimentaire.

Ce test privé tombe à pic, une belle veste comme la LEATT DBX5.0 ça devrait aller niquel.



Réception de la veste quelques semaines plus tard, je pensais recevoir la verte et orange, pour matcher avec mon nouveau Rallon vert et orange et ne faire qu’un avec la forêt. Mais la brigade du style a dû se dire ça fera too much alors j’ai reçu la bleue. Et puis tant mieux, pasqu’elle est vachement belle aussi en bleu.


Petit check et 1ère impressions comme ça à froid :

- Ça ressemble à une veste de rando ski, sans doublure, similaire à une « goretex .

- L’aspect extérieur fait un peu « jean », ça respire la solidité mais ce n’est pas très léger.

- L’ensemble est assez raide, moyennement compactable

- Le col est bas, de bonne augure pour rouler avec un intégral

- la capuche est grande (pour passer sur le casque) et je découvre un système d’aimant qui permet de la maintenir plaquée au dos, ça à l’air vraiment bien comme système

- il y a 2 grandes poches mais sans compartiments à l’intérieur.

- Les aérations ne sont pas sous les aisselles mais de chaque côté dans le dos. Original.


Pour les spec, c’est ici : jacket-dbx-5-0-all-mountain-ink




Allé on l’enfile… et là y’a comme un petit problème de taille…

Le genre de veste qu’il faut essayer avant d’acheter…


Parce que si je suis les préconisations des tailles sur le site de Leatt, il m‘aurait fallu du XS. Par expérience et en tenant compte de l’épaisseur du gilet dorsale, je suis parti sur la taille au-dessus, la S.

Et ben raté, j’enfile la veste : ça tire dans le dos, je suis serré aux bras, et je n’ai pas encore mis la dorsale ! Le côté un peu raide de la veste n’aidant pas, il faut se rendre à l’évidence, c’est trop petit. Il me faut la taille au-dessus ! Un petit mail à Tribe, et hop l’échange est fait rapidement.

Je reçois la nouvelle veste en taille M. Impeccable, ça tombe niquel. Ni trop grand ni trop petit. 

Pas de problème pour mettre avec le gilet dorsale + épaules, mais pour les coudières, il faudra un modèle compacte, mes ion k-pact ne passent pas (mais bon elles sont bien volumineuses).


J’ai eu l’occasion de la tester dans plusieurs conditions, du froid au moins froid, du sec au bien humide, avec une constante : toujours dans la boue. De quoi tester la qualité du tissu, de l’assemblage et du fit.



EST-CE QUE C’EST UNE VESTE QU’ELLE TIENT CHAUD ?

La réponse est : OUI. Presque un peu trop…


Par temps (très) froid et sec, autour de 0°/5°, le confort thermique est excellent. Même à la montée on garde la veste sur le dos sans transpirer. A la descente, un petit cache-cou est nécessaire car le col est très bas, mais le reste de la veste ne laisse pas passer l’air, même aux poignets où les manches sont équipées de manchons.

Dès que la température monte un peu (env. 10°), on prend vite chaud à la montée. Au fur et à mesure il faut ouvrir les aérations dans le dos pour apporter un peu de fraicheur, ouvrir l’avant, voir tomber la veste. Dans ce cas-là, soit on la met dans le sac mais elle n’est pas hyper compactable, soit autour de la taille. C’est un peu la limite du produit, là où on va hésiter entre mettre cette veste et un simple coupe-vent. Pour être confort il faudra jouer avec une sous-couche plus ou moins chaude. Et puis surtout, tout dépendra de l’humidité ambiante.

Parce que si il pleut, pas d’hésitation, elle est faite pour ça. La veste reste sur le dos, elle déperle bien et maintient au chaud malgré l’humidité ambiante. Après plus de 2h sous la pluie non-stop, la veste commence à montrer des signes de fatigue en commençant à imprégner, sans pour autant être mouillé à l’intérieur. 

Sinon toutes mes sorties se sont faite en conditions bien boueuses, même par temps sec. J’ai apprécié la longueur de veste qui descend bas dans le dos, ainsi que l’insert silicone à l’intérieur en bas qui freine la remontée de la veste. Ça permet de ne pas se remplir le froque de boue.



EST-CE QUE C’EST UNE VESTE QU’ELLE EST AGRÉABLE A PORTER ?

La réponse est : OUI.


Ce qu’on remarque tout de suite en portant cette veste, c’est le col bas. Si un col montant n’est pas gênant avec un casque jet, ça l’ai beaucoup plus avec un intégral. Ici aucune gêne, 100% compatible intégral, donc idéal pour une pratique enduro/DH. Par temps froid, forcément ça isole moins le cou, il faudra s’équiper d’un tour de cou. Sinon il est vraiment bien proportionné.

Ensuite il y a une grande capuche, faite pour passer au-dessus du casque. Bon alors moi la capuche je m’en fiche un peu de si elle est bien ou pas, que ça soit en vélo ou en ski, je m’en sers que très rarement, à la limite sur le télésiège. Ce qui m’intéresse sur celle-là, c’est qu’elle est équipée d’un ingénieux système d’aimants, qui permet quand elle n’est pas utilisée de la maintenir plaquée sur les épaules, et ainsi d’éviter la très désagréable sensation d’avoir un parachute derrière la tête. Le système est à mon gout très bien réussi. Il ne s’est jamais décroché. Par contre la manipulation à l’aveugle n’est pas évidente, il faut prendre le coup de main.

Pour la science, j’ai quand même essayé l’efficacité de la capuche sous la pluie. Conçue pour passer par-dessus le casque, j’ai bien essayé mais naturellement elle ne le recouvre pas entièrement, il faut tirer dessus pour rester en place. Il y a un aimant à dispo pour être collé sur la casque, je n’ai pas fait l’essai il y a trop de trous d’aérations pour le coller, mais je suis très sceptique, je doute qu’il soit assez fort pour la maintenir.

La veste est équipée de 2 grandes poches. Vraiment grandes. Presque trop. Elles ne sont pas compartimentées, ce qui fait que tout ce qu’on met dedans va inexorablement tout en bas. Clés, portable, barres de céréales, lunettes, … C’est fort désagréable au pédalage, et en descente on sent bien les poches remplies. Il aurait été fort judicieux d’avoir à minima de chaque côté une poche intérieure supplémentaire, placé assez haut, pour mettre le portable ou les lunettes par exemple, genre de truc qu’on aime pas se voir balader entre les cuisses et les côtes.

Dans une des poches il y a un chiffon à masque au bout d’un élastique, toujours pratique en cas de sortie boueuse.



EST-CE QUE C’EST UNE VESTE QU’ELLE EST SOLIDE ?

La réponse est : JE PENSE QUI OUI


En tout cas le tissus en a l’air. Il est assez épais, cela contribue au confort thermique, mais aussi à la solidité je pense. Je dis je pense parce que je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de me rouler par terre. Il y a aussi des renforts aux coudes et aux épaules, endroits stratégiques lors des chutes.



EST-CE QUE C’EST UNE VESTE QU’ELLE A D’AUTRES TRUCS SYMPA A PROPOSER ?

Petit détail pour ceux qui roulent la nuit, le petit logo en bas du dos est réfléchissant. C’est bien pour les copains qui suivent et c’est bien aussi pour les portions sur la route.

Une poche à forfait zippé sur l’avant-bras gauche. Très bonne idée, on sait jamais où le mettre ce foutu forfait !



CONCLUSION :

La veste LEATT DBX5.0 est vraiment réussie. Elle est confortable, permet de rouler sous la pluie, dans le froid, et la boue pendant un bon moment sans avoir froid. Elle parait indestructible, et en plus de ça elle est stylée.

Le prix peut paraitre élevé, mais c’est le tarif pour une bonne veste typé goretex.

Reste à améliorer un peu les poches et le fit de la capuche et elle sera parfaite.

A réserver quand même aux conditions bien pourries. Dès qu’il fait meilleur, elle est un peu trop chaude, il faut bien jouer avec les sous-couches pour être confort. Dans c’est cas, on peut aussi se rabattre sur le modèle en dessous, plus light, les dbx2 ou 4.


NOTA sur le sizing :

Comme je l’ai dit pus haut, concernant au sizing, la veste taille (très) petit par rapport à leur préconisation de taille. Attention, j’ai acheté le pantalon qui va avec, et là c’est l’inverse, il taille plutôt grand ! parti sur la taille M (comme la veste), c’est le S qui me va… le tableau des tailles est complètement dans les choux !  

Pour qui ?

Enduristes et descendeurs qui ne veulent pas s’arrêter de rouler quand il fait froid et/ou humide
8/10
Respirabilité
Imperméabilité
Confort
Qualité des poches
Taillant
Compressibilité
Résistance du tissus
Qualité de la fermeture éclair
Rapport qualité/prix

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

2 commentaires

Léa W2L
Statut : Gourou
inscrit le 31/01/07
Stations : 14 avisMatos : 19 avis
Merci Mat pour ce super retour ! :)
1
DavDav38
Statut : Expert
inscrit le 29/10/18
Matos : 9 avis
Ah oui vraiment sympa la couleur ????
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire