Test Yeti SB66 2012

1 test Yeti SB66.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
serac151

Du rendement en montée mais surtout beaucoup de vitesse en descente cassante

Profil du testeur : 25 ans | m
Spécificités du montage : cadre: sb 66 M turquoise avec fox rp23 2012 fourche: 36 float conique factory 2012 jdd: Hope tapered potence: race face respond 60 mm cintre: race face sixc freins: hope M4 edition spéciale durit avia 200/180 roue : cross max SX selle: fizik gobi xm tige de selle : KS télescopique pédalier: race face next / plateaux turbine boitier: Hope anti D: truvativ X guide blanc der avt: xt double direct mount der arr: xtr shadow plus cassette: xtr 11/36 10 v. chaine: xtr manettes: xtr
Conditions du test : Durée : 6 mois
Comme il n’y a pas à ce jour de test du sb66 je vous propose le mien. J’utilise le yéti en deuxième vélo (le premier étant un spé SX Trail en 180) pour me faire plaisir en montagne et sur les enduros series. Pour ce qui est du choix de la taille, je mesure 1,83 m et le vélo est en taille M : c’est bon mais il ne faudrait pas mesurer 2 cm de plus car la sortie de tige de selle est très importante (au max même). Néanmoins la position est très agréable pour pédaler et en montée, en descente également malgré la longueur du vélo. Pour les premières sorties j’avais laissé deux entretoises de 0,5 cm sous la potence et pour résultat d’importants cabrages en montée, et l’avant qui « ripe du nez » en virage à plat en descente. Finalement j’ai n’ai rien laissé entre la potence et le jdd.

Côté équipement la transmission xtr ne souffre d’aucun reproche, ça vaut le coup de passer du xt au xtr car la fluidité est au rendez-vous et la différence entre les deux groupes est frappante. Sympa aussi le shadow +, c’est efficace plus de bruit de dérailleur/chaine. Les freins hope sont magnifiques et comme à l’accoutumée il n’y a pas une grosse sensation de puissance. Il faut simplement s’habituer à tirer un peu plus fort et là ça plante. Sur le gras la progressivité des hope devient un énorme atout. Dans les points négatifs, la tige de selle n’aime pas la boue elle (gripages fréquents). Enfin l’autre gros point noir vient des crossmax sx. J’ai déjà plié la roue avant (changement de jante), ça craque dans les appuis, et le moyeu arrière est d’une fragilité complètement délirante. Si le vélo reste à l’arrêt un moment la roue libre se bloque, et au cours d’une sortie un peu longue il faut resserrer les roulements sinon un jeu pas possible apparait. A déconseiller sauf pour faire de la rando peinard ! RAS sur les composants race face de toute beauté. Le poids du vélo avec pédales mallet doit passer au dessus des 14 kg. Le cadre a une finition superbe et le montage des composants ou le changement des pattes de roues est très agréable. Par contre le passage des câbles/durits ne m’a pas enflammé : exemple pour le frein arrière il faut soit démonter le frein de la durit, soit démonter le triangle arrière pour suivre le passage imposé ! Dernier détail et pas des moindres LA PEINTURE ULTRA FRAGILE. Une pierre qui tape = un trou dans le cadre, c’est rageant pour le prix…

Niveau roulage on pose le SAG à 25 %, amorto en position 0 et c’est parti. Malgré le poids, le vélo a un rendement d’enfer, le bras arrière est très rigide ce qui procure de vives relances. C’est efficace en montée, pas de sensation de pompage mais quand on regarde l’amortisseur on le voit bel et bien travailler. La position est bonne, on peut déjà faire pas mal de dénivelé sans arrière pensée. On oublie les 14 kg, assis ou en danseuse ça envoie. Sauf pour les liaisons sur route, je n’utilise pas la position 3 (firm) de l’amorto, encore moins sur la fourche car le blocage est total. Cela vaudrait presque le coup de mettre une talas pour baisser l’avant car lorsqu’il y a vraiment de la pente la roue avant décolle.

Bon si on monte c’est quand même pour descendre…et le yéti le fait plutôt bien ! Une fois la selle en bas on peut lâcher les freins et se faire vraiment plaisir. La très grande longueur du top tube demande un certain temps d’adaptation notamment dans les épingles ou les doubles. Il faut anticiper les placements du corps et vraiment charger l’arrière du vélo car si on part sur l’avant on a du mal à revenir en position. En franchissement à basse vitesse c’est pareil, un bon placement et c’est un pur régal. Ce qui est le plus frappant sur le vélo n’est pas le confort tout relatif du vélo, mais sa stabilité à toute épreuve. Plus ça brasse plus ça colle au parquet, on peut relancer au milieu d’un tas de pierres ça ne bronche pas. Tant que le physique tient ça avance, le vélo ne fatigue pas lui. Virage rapide sans appui, le vélo tient le cap sans bouger. Sur les sauts même topo road gap ou passerelle de 2 m (pas essayé plus haut), en réception le vélo ne bouge pas un poil. En virage relevé c’est pareil, le yéti ne s’affaisse pas et on peut relancer très tôt avant la sortie. Par contre le rp23 talonne souvent, le petit joint repère sort régulièrement de la tige de l’amortisseur mais on ne sent absolument pas quand cela se produit ce qui n’induit donc aucune gêne. Au freinage tout ce beau monde reste bien en ligne et l’arrière ne dribble pas ce qui permet de tirer les leviers tard et fort.

En conclusion voilà une arme pour s’éclater en enduro, ou descendre les pistes de descentes permanentes après avoir fait la montée en vélo. Je pense que ce vélo est plus taillé pour faire des courses telles que le mercantour plutôt que la tribe 10000 où des vélos avec moins de capacités en montée et un poil plus de confort pourraient faire la différence sur le physique ou les épingles serrées.
9/10

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

3 commentaires

Xav6

inscrit le 19/11/09
Stations : 2 avisMatos : 1 avis
Super test!
Une question par contre: quelle année tes SX parceque j'ai des 2012 et malgré des runs plutôt engagés: les gets ce week, Corma (coupe rhône Alpes), St Niz sur Gre, elles n'ont pas bougé d'un millimètre...
Et là tu m'inquiètes vu le prix de ces petits bijoux;)
0
serac151

inscrit le 14/09/09
Matos : 1 avis
Bonjour xav6,
Je crois que mes cross max sont de 2011 (grises avec les inscriptions blanche et moyeux blancs). Visiblement il y a eu une série foireuse (ce serait réglé depuis) mais comme tu dis c'est scandaleux pour le prix. J'ai des DT Swiss que j'utilise en DH depuis 5 ans et les moyeux n'ont jamais bougé...
0
teubitrack12

inscrit le 22/09/12
Salut, je vais changer mon seven par un sb66 et je voulais savoir la dimension (le débattement en gros) de ta tige de selle stp.
En effet, tu dis dans ton test, que le vélo serait juste avec 2cm de + en termes de hauteur de selle.
Si je récapitule, tu mesures 1.83m, et le bike est en M, et moi je mesure 1.79 et je comptai le prendre en S!(trop déçu du seven bien tro grand)
Tu crois que ça ferais juste en hauteur de selle... j'ai regardé les cotes et il n'y a que 4cm de moins entre le M et le S au niveau de cette côte!
je compte mettre une tige de 150 pour info...
A mon avis ça devrait passer large tu en penses quoi?
Merci d'avance pour ton éclaircissement
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire