Test Julbo Rush

5 tests Julbo Rush.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,6/10
sebizarre

L’œil du bouquetin !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 43 ans | 1,79m | 70kg | Avancé
Acheté : 150€ en ligne
Conditions du test : Bike Park, rando, enduro par temps ensoleillé, voilé, nuageux, pluie fine.

Points forts

Ajustables (nez et branches)
Large champ de vision
Bonne protection
Ventilation efficace
Look sportif

Points faibles

Prix
Fitting suivant les morphologies
Trop aérée pour une pratique uniquement gravity
Look un peu too much pour la vie de tous les jours
Nettoyage un peu fastidieux au niveau du glabelle

Tu tentes d’acquérir l’œil du bouquetin ? Ces lunettes ne t’aideront pas mais au moins t'auras le style !

De mon côté je cherchais plutôt à remplacer des Julbo race 2.0 qui avaient quelques désagréments en VTT (j'en ferai donc la comparaison). Adepte de la marque depuis plusieurs années avec quelques paires de lunettes et masques (orientés sports d’hiver, alpinisme), je me suis dirigé vers ces Rush pour ma pratique VTT.

J’ai hésité avec les Fury plus orientées gravity mais avec un écran très (trop) large pour mon visage et sans le 3D fit nose ni les branches flex.


Déballage

Boitier semi-rigide à soufflet bien plus pratique une fois vide pour le ranger dans le sac que les boitiers classiques rigides de la marque, certes plus protecteurs mais bien trop volumineux et donc que je ne prenais jamais avec moi. En outre le principe du photochromique c’est de garder les lunettes sur le nez toute la journée ! Cela fait plusieurs années que j’en porte et je ne les range que le soir/nuit venus donc souvent une fois rentré à la maison ou en refuge, c’est donc un très bon point pour ma part.

La qualité de fabrication est au rendez-vous, le seul reproche que j’ai pu faire concernait les 1ers inserts photochromiques de leurs masques de skis qui se décollaient de l’écran mais qui fut résolu depuis. L’assemblage est de bonne facture, les collages et ajustements également.


Essayage

Une paire de lunette il faut vraiment l’essayer avant achat, surtout vu le prix des bestioles ! Certes celles-ci offrent des options d’ajustement au niveau du nez et des branches mais le galbe du verre, la taille de la monture doivent correspondre à sa morphologie et longueur de cils ! Rien de pire que des verres qui viennent chatouiller vos mirettes ou un cadre qui vous écrase les pommettes !

Le caoutchouc en contact avec la peau est agréable, la pince du nez est précise et permet un bon maintient même humide, les branches une fois réglées s’adaptent au casque et n’agrippent pas les cheveux (Grip Tech) - 1er avantage face au Race 2.0 - Leur poids est contenu vu la taille de la monture et de l’écran (38gr, 8 de + que les Race 2.0). Le champ de vision « wide » avec une monture invisible notamment sur le haut - 2iem avantage face au Race 2.0 - très pratique à VTT où l’on penche la tête légèrement.


Sur le terrain

DH/Bike Park : couvrantes et protectrices, elles sont par contre trop aérées pour cette discipline et après ½ journée de descente à bon rythme (si vous vous cantonnez aux vertes en mode balade pas de souci) ont fini avec les yeux secs et un air de lapin russe, bref elles ne remplaceront pas un bon masque.

All-Mountain/Enduro : parfaites, elles tiennent en place quand ça secoue les chaussettes et évacuent bien la chaleur quand ça grimpe fort et longtemps (traitement anti buée et ventilation efficaces), pas de souci également avec la transpiration même si je ne suis pas sujet à suer abondamment de la tête… On peut les garder toute la journée sur le nez sans gêne. La protection contre le suicide d’insectes est bonne, ainsi que les giclées de boue, le traitement hydrophobe est efficace sur une pluie fine, l’eau s’évacue facilement avec un peu de vitesse, pas testé sous le déluge…

L’écran n’a pas souffert des aléas de la météo et des conditions rencontrées, aucune rayure à déplorer si on prend la peine de les nettoyer à l’eau savonneuse !

NB : le nettoyage reste un peu fastidieux au niveau du glabelle (merci Google !) face à des lunettes avec 2 verres séparés.

J’ai testé différentes technologies de verre chez Julbo : caméléon (2-4), snowtiger (1-3), zebra-light (1-3) maintenant regroupée sous le terme reactiv avec dans mon cas le niveau performance (1-3). Je n’ai jamais été gêné dans les changements de teinte (taux de transmission visible sur cette catégorie allant de 13% à 72%), même en VTT où ils se doivent d’être rapides et progressifs dû à la vitesse de déplacement.

NB : avec leur technologie NTS, les températures n’influent pas sur la réaction photochromique.


Verdict

Content de l’achat pour une pratique « rand’uro », que ce soit dans le fitting (mais cela reste personnel), la protection, la tenue dans le cassant, la ventilation, la qualité de vision et la transition lumineuse.

Reste que pour des pratiques uniquement gravity elles sont un peu trop ventilées à mon goût.

Je les conseille à ceux qui cherchent une paire ajustable avec un large champ de vision, une bonne ventilation et protection. Il y a un choix de couleur relativement important mais qui sera dicté par la catégorie des verres/technologies.

J’ai choisi un verre reactiv performance 1-3 (le 0 étant vraiment utile dans la pénombre/nuit car le 1 est déjà quasiment transparent) avec une teinte légèrement rose/orange irisée et une monture noire.

Le look est un affaire de goût mais elles affichent clairement un style "sport", une fois équipé pour aller rider et boire sa petite binche de fin de journée = top, si c'est juste pour aller manger en terrasse au resto = too much !

Face à la concurrence elles restent chères (avec ces verres), mais c’est le prix d’une fabrication française, d’une bonne qualité de finition et des technologies présentes. On peut donc trouver moins cher ailleurs mais il faudra souvent faire une croix sur certaines options.

Pour qui ?

Tous les randonneurs au long cours, les enduristes chasseurs de chrono et même les balades du dimanche.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire