Test MAXXIS Dissector 2020

6 tests MAXXIS Dissector.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 7,7/10
Thibs_69

Une référence en monte arrière ?

Avis sélectionné
Profil du testeur : 34 ans | 1,90m | 85kg | Expert | Civrieux
Acheté : 59€ en magasin
Conditions du test : Saison estivale en station, enduro, all-mountain, un peu de DH et de Bikepark Temps Sec à peu humide, pas roulé dans le gras !

Points forts

- Grip
- Accroche au freinage
- Solidité des crampons en gomme Dual

Points faibles

- Rendement en montée
- Plus difficile à placer à faible vitesse

Ah le Dissector, dernier né (enfin je crois) de la gamme Maxxis en pneu de DH, développé avec le petit Aussie qui va vite, j'ai nommé Mister Troy Poulidor Brosnan, un pneu taillé pour la Race de DH sur piste rapide selon la comm. de la marque.


J’arrêterai la ma présentation du pneu en lui même, la presse s'en est suffisamment chargée, et le site du fabricant est là pour vous donner toutes les infos marketing, passons plutôt à mon ressenti sur ce pneu arrière dernière génération, que je roule depuis quelques semaines en 29 x 2.40 WT dans sa carcasse EXO en gomme Dual, monté sur une jante DT de 30mm de large...



Un bref historique pneumatique


Depuis que je suis passé en 29", je suis revenu à mes premiers amours en VTT enduro, c'est à dire la marque Maxxis. Ma monte habituelle depuis ces 2 dernières années est Minion DHF 29x2.5WT 3C MaxxTerra à l'avant / Aggressor 29x2.5 WT Dual à l'arrière.

J'ai délaissé la Race enduro (sauf quelques courses locales) depuis quelques temps pour me consacrer à la "Randuro" (comprenez la même chose, mais sans le chrono), et la monte ci-dessus me convient bien en toutes conditions (qui ne sont jamais très grasses par chez moi), la bonne monte "couteau suisse", pas parfaite, mais bien passe partout.

Les carcasses EXO + me conviennent bien pour la quasi totalité de l'année, je switche le pneu arrière avec une carcasse DD quand vient l'été pour limer les traces enduro en station.

Sauf que cette année, confinement oblige, mon Aggressor changé à l'automne étant comme neuf, je me suis dit "oh, l'EXO fera bien l'affaire à l'arrière pour cet été". 

Bon, je vous fait pas de dessin, ça a tenu un week-end de station, mais pas deux, et me voilà avec un bel Aggressor ouvert sur la bande de roulement en plein week-end station... La loose...



Un achat contraint, mais pas forcé !


Depuis sa sortie, je lorgnais sur le Maxxis Dissector en monte arrière

J'aime les pneus assez roulants, et sur le papier, le profil me plaisait bien. J'ai même hésité à m'inscrire au TP organisé par 26in pour tester la bête, sauf que j'ai bugué sur les dates et j'ai loupé le coche. Bref, quand je vois des Dissector disponibles en 29" dans un magasin en station, je n'hésite pas beaucoup, merci d'ailleurs au magasin Gravity Lab de proposer un si large choix pneumatiques en pleine station.


Pas de carcasse DD dispo, uniquement DH en MaxGrip, ou EXO en Dual...

Je repars sur une carcasse EXO (oui je sais, je suis joueur...), la carcasse DH ne se justifie pas du tout vu ma façon de rouler et l'endroit ou j'habite, et les 1250g me font un peu peur. 

Dommage, pas de DD (ou d'EXO+ à la rigueur) de dispo, mais je suis déjà bien content de trouver un pneu qui me corresponde.



Packaging, montage et 1ers tours de roue


Le packaging est classique chez Maxxis, pneu replié sur lui même et inséré dans sa traditionnelle étiquette, le tout maintenu par un rilsan.

On est donc sur du simple, efficace.


Pas de surprise au montage, le pneu s'insère bien dans la tringle sans démonte pneus, le premier gonflage se fait au compresseur, j'ai perdu pas mal de préventif lors de cette étape (voir photo) mais RAS niveau étanchéité. Durant l'été j'ai rajouté un peu de préventif et les autres gonflages se sont faits à la pompe à pied sans aucun souci !


J'effectue les 1ers tours de roue sur le bitume, et la je suis très surpris, le Dissector colle vraiment à la route par rapport à l'Agressor. Je l'aurais pensé beaucoup plus roulant de par la forme des ses crampons, mais la hauteur de ces derniers, bien plus importante que sur l'Aggressor, doivent beaucoup jouer en sa défaveur.



Une efficacité redoutable sur les pistes de DH / Bikepark...


Il est temps désormais de prendre un peu de hauteur et de tester ce Dissector sur les pistes DH du bike park de Tignes / Val d'Isère que je lime depuis quelques jours.

Dès les 1ers virages, le ressenti est bon, on sent que le Dissector accroche vraiment le terrain, c'est un pneu rassurant qui met en confiance. Je me suis surpris à arriver (un peu) plus fort tellement ses capacités au freinage me semblaient meilleurs que son prédécesseur l'Aggressor !

Le passage en glisse est progressif et il est très difficile de faire décrocher le pneu subitement ou d'être surpris. 

La transition entre les crampons centraux et latéraux dès qu'on met de l'angle est parfaite, très progressive, tout ce que j'aime et ce que je recherche pour un pneu.

A noter que je n'ai roulé que dans des conditions sèches ou peu humides (petites averses), jamais sous une pluie battante ou après plusieurs jours de pluie.


Mais vous l'aurez compris, c'est en Enduro que je roule principalement, quid de ce pneu sur des pistes plus naturelles, avec moins de vitesse et plus de roulage à vue, donc moins d'anticipation.



...Un ressenti plus mitigé en enduro


Après quelques jours de roulage sur les pistes Enduro de Tignes / Val d'Isère (qui regorge de pépites, balisées ou non), quelques roulages vers chez moi (Monts du Lyonnais) et sur d'autres trails en station, je suis plus mitigé sur le Dissector en usage Enduro "non-race".

Si les capacités du pneu à accrocher le terrain sont réelles dans beaucoup de situation, j'ai trouvé que le pneu était plus difficile à placer dans le lent et le technique, en gros quand on roule pépère

On arrive certes assez vite, car l'accroche au freinage et irréprochable et on se sent en confiance, mais j'ai trouvé le pneu un peu plus difficile à placer dès qu'on perd en vitesse. Je ne l'ai pas trouvé très facile à placer sur les successions d'épingles, ou virages "à plat".


A noter que comme lors de mon test "bike-park", je n'ai pas roulé le Dissector sur des terrains très humides, mais dans le meuble (un sous bois en pleine averse ou le lendemain par exemple), j'ai trouvé que la terre s'accumulait assez facilement derrière les crampons (cf dernière photo). J'ai donc des doutes sur les capacités du pneu lorsqu'on rencontrera un terrain gras (mais ce n'est que pure supposition, et de toute façon, il n'est pas fait pour ça...).



Aggressor VS Dissector, quel choix  ?


Je n'ai pas roulé le Dissector autant que l'Aggressor, mais après quelques semaines j'ai pu me faire un bon ressenti sur les capacités et les performances du pneu, et je suis bien en mesure de comparer les 2 montes pneumatiques.


Le Dissector est pour moi un très bon pneu arrière, en usage DH, Bike-Park, ou Enduro Race, bref, quand on va vite. 

Il surpasse l'Aggressor en terme de Grip, et de capacités de freinage

C'est donc un pneu taillé pour le "gros vélo" qu'on aime tous !

Pour l'exploiter pleinement, et exploiter ses capacités de rotation / freinage, il faut cependant avoir un minimum de vitesse, et dès que vous passez en mode "balade pépère", ou dès que vous êtes sur des terrains ou vous évoluez lentement, j'ai trouvé qu'il était plus difficile à rouler et à placer que l'Aggressor.

En rendement en montée, il est malheureusement en dessous de l'Aggressor, la faute très certainement à des crampons centraux plus hauts, et des crampons latéraux plus présents. Ce point peut-être très pénalisant sur une sortie (ou une race) avec beaucoup de D+


Si vous suivez certains forums américains, beaucoup remettaient en cause la pérennité de l'Aggressor avec l'arrivée du Dissector. Je ne suis pas d'accord avec ces conclusions, pour moi, ce sont deux pneus arrière bien différents qui ont chacun leur domaine de prédilection. Il est clair que pour moi et ma façon de rouler, un Dissector ne remplacera pas un Aggressor.



Conclusion


Le Dissector, que je roule depuis cet été en 29 x 2.40 WT Gomme Dual, et carcasse EXO, est un très bon pneu arrière qui ravira de nombreux pilotes

Il est parfait pour les terrains secs voir légèrement humide, mais surtout, nécessite de la vitesse pour être pleinement exploité.

Son rendement en montée et son côté moins fun à rouler sur terrains lents font que ce n'est pas le pneu "passe partout" que je recherche pour ma pratique et mon style de roulage.

Il n'en reste pas moins un excellent gommard arrière !


Pour qui ?

Pilotes Race Enduro ou DH qui cherchent un pneu arrière accrocheur pour temps sec
7/10
Facilité de montage
Durabilité de la gomme
Résistance aux pincements
Rendement
Accroche
Rapport qualité/prix

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire