Test MAXXIS Dissector 2020

6 tests MAXXIS Dissector.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 7,7/10

Un pneu de race !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 21 ans | 1,76m | 72kg | Avancé | Venelles
Acheté : 70€ en ligne
Conditions du test : Du bikepark très sec et rocailleux, aux sessions enduro (en station) sous la pluie et en terrain meuble : tout y est passé !
Cet avis matos a été rédigé à la suite du programme de Tests Privés de 26in permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel afin de les torturer sur le terrain.
MAXXIS - Dissector

Points forts

précision
robustesse
tenue en dévers
freinage

Points faibles

durabilité !

          Je souhaite avant tout remercier 26in qui m’a une fois de plus accordé sa confiance dans le cadre de ses tests privés, et me permet donc de vous publier ce test !


Préambule


          Que dire d’un pneu qui à la fois a su me ravir mais également conforter mon précédent choix en termes de pneumatique ?

          Ayant déjà testé différentes montes MAXXIS (DHF av/DHF ar, DHF/DHR, HR2/DHF et bien d’autres…), c’est associé à un MAXXIS Assegai en 2.5 à l’avant que j’ai décidé de monter ce Dissector en 2.4, carcasse DH Casing et gomme 3C MaxxGrip. De plus, un Cushcore est monté dans le pneu afin de protéger le cerclage large de 29mm.

          Pour pouvoir tester le pneu le plus objectivement possible, le pneu avant ainsi que les roues et fonds de jantes sont neufs et fraichement installés, évitant des problèmes liés à l’usure du matos !


Montage


          Le pneu étant relativement souple, et malgré le Cushcore, l’installation se fait à la main, sans démonte pneus, avec l’aide de sangles pour maintenir la tringle au fond de la jante. Nul besoin d’un compresseur, le pneu claque très facilement à l’aide d’une pompe à pieds.

          Une fois monté, on fait tourner la roue, et à notre grande surprise (ou pas) le pneu est voilé ! Très bonne première impression pour un pneu dont le prix est au-dessus de la moyenne du marché… On pourrait penser à un défaut de fabrication, mais compte-tenu du fait que l’ensemble des MAXXIS Assegai de mes connaissances et moi-même sont voilés d’origine, je n’ai pas cherché plus loin.

Bon, malgré l’aspect « esthétique » ou le fait d’être légèrement déçu, ce n’est à fortiori pas un point qui affectera le pilotage en monte arrière, compte tenu du poids du rider ainsi que des contraintes exercées.


Roulage


          Avant d’aborder les performances du pneu selon différents critères, il est important de préciser les conditions de test : Du bikepark très sec et rocailleux, aux sessions enduro (en station) sous la pluie et en terrain meuble : tout y est passé !

          Au premier abord, sur des pistes larges et roulantes, on se retrouve légèrement moins en confiance qu’avec un Magic Mary : le pneu tient très bien l’angle, mais la sensation de devoir appuyer plus est bien présente. Il faudra quelques descentes pour se faire à cela.

          Paradoxalement, ce pneu m’a laissé bouche bée dès l’apparition du premier dévers à tenir ! M’attendant à vite glisser et atterrir à nouveau dans la traj’ du bas, quel fût mon plaisir en sentant le pneu accrocher sans effort dans ce terrain fuyant… Inutile de préciser que ce n’était pas un « miracle », le Dissector a englouti chaque dévers se présentant à lui !

          En ce qui concerne les capacités de freinage, ce pneu n’est pas à plaindre. Il a su m’arrêter tant dans les freeride fuyants, qu’élancé à pleine vitesse en bikepark en se retrouvant confronté à une traversée inopinée de Vache !

          En terrain meuble, « profond », humide voire boueux, le Dissector se comporte à merveille ! C’est, à mon sens, son terrain de prédilection. Je ne me suis jamais senti aussi à l’aise sous la pluie qu’avec ce pneu (hors mud): Il accroche, freine, agresse et scie le terrain comme aucun autre ! Il ne s’embourbe pas non-plus, sa capacité à évacuer la boue est impressionnante.

          Le point fort de ce pneu selon moi réside dans sa précision. Je n’ai jamais eu autant de facilité à déplacer un pneu, à gérer le point de décrochage en appui, ni-même le glissement du pneu sur la roche. C’est un 10/10 ici pour le Dissector.

          Pour finir et aborder la notion de rendement, au regard du faible de nombre de sorties enduro que j’ai pu faire (en raison de l’usure prématurée du pneu en bikepark), j’ai trouvé ce pneu bien plus roulant que mon Magic Mary habituel. Ce n’est pas, selon moi, un critère de choix pour une monte arrière en DH, bien qu’il puisse influencer négativement le rendement lors de longues sorties enduro. Mon avis restera donc neutre à ce niveau.


Robustesse


          En ce qui concerne la résistance de la carcasse, c’est également un sans-faute ! Malgré mon pilotage relativement cochon, je n’ai jamais eu affaire à une crevaison ! En revanche, un dernier léger point négatif à déplorer reste la tenue à la pression : le pneu est capable de perdre jusqu’à 500Gr chaque nuit, malgré les 100/150mL de liquide tubeless.

          Qui dit période estivale dit bikepark, et là, c’est l’hécatombe… Sur Strava, je comptabilise 220km avant de me rendre à l’évidence : le pneu est fichu. En considérant que les télésièges représentent un tiers de la distance parcourue en bikepark, le pneu aura tenu environ 150km de descente et plus de 18000m de dénivelé négatif. Gros (GROS) carton rouge pour ce pneu, qui expliquera ma note si basse…


Conclusion


          En somme, on retrouve ici un pneu tourné vers la performance destiné aux descendeurs et enduristes exigeants, cherchant un pneu prêt à s’attaquer à n’importe quel obstacle, peu importe les conditions météo.

          Il ne conviendra pas à des riders moins orientés « race », cherchant un pneu qui roulera une saison complète.

Pour qui ?

pour les descendeurs et enduristes exigeants, cherchant un pneu prêt à s’attaquer à n’importe quel obstacle, peu importe les conditions météo.
7/10
Facilité de montage
Durabilité de la gomme
Résistance aux pincements
Rendement
Accroche
Rapport qualité/prix

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

2 commentaires
Super34
Statut : Confirmé
inscrit le 21/07/19
Matos : 1 avis
Niveau pression tu as mit quoi ?
Quel poids fais-tu tout équipé ?
1
Célian Clavel
Statut : Gourou
inscrit le 18/07/19
Matos : 18 avis
@Super34 environ 1.7 Bars avec le cushcore en station, pour environ 75kg tout équipé ;)
1
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire