Test POC VPD 2.0 Knee 2017

3 tests POC VPD 2.0 Knee.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 9,3/10
olivcucu
Ce lecteur est affilié à une ou plusieurs marques par un partenariat ou contrat : POC, SR SUNTOUR, Banshee bikes, Gamut, Cane Creek.

Rien d'équivalent

Avis sélectionné
Profil du testeur : 23 ans | 1,80m | 65kg | Expert | Billiat
Conditions du test : Près de 2 ans de ride par tous les temps et dans toutes les conditions

Points forts

Protection
Maintient du genou
Confort
Durabilité
Look
Tissus de l'arrière du genou

Points faibles

Tiennent un peu chaud l'été
Le VPD remonte par moment dans son enveloppe

J'utilise la même paire de genouillère POC VPD 2.0 depuis presque deux ans. Une vingtaine de lavage, un nombre incalculable de chutes, de la boue, de la poussière.. Et pas une ride.

Ces genouillères utilisent le VPD comme matériaux de protection, l'équivalent chez POC du D3O chez les autres. La protection en elle même est très bonne, pour l'instant je n'ai jamais ressenti de douleur au genou à la suite d'une chute avec ces protections. Pareil au niveau du maintient, lors de torsions un peu extrêmes du genou, la genouillère m'a évité la blessure ! 

Le VPD est enveloppé par du tissus, mais n'est pas réellement maintenu par celui ci. La "plaque" de VPD bouge parfois verticalement dans cette enveloppe de un ou deux cm. Il suffit d'enlever la genouillère et de la secouer en la tenant par le scratch du haut pour la remettre en place. Ce déplacement n'a par contre aucune conséquence, il ne se sent pas lorsque la genouillère est portée, c'est vraiment histoire de dire. 

Sur les coté du genou, pas de protection particulière. Toutefois, celle de l'avant du genou est suffisamment grosse et étendue pour couvrir un peu les cotés. Ayant l'habitude de coller mes genoux à la selle, notamment pour les figures, l'absence de petits patchs de mousse auxquelles j'étais habitué avec mes précédentes genouillères ne m'a pas du tout dérangé, à ma grande surprise.

Coté construction, on retrouve un tissu solide (et toujours pas troué) sur le devant, là ou la plupart des frottements ont lieux. Sur l'arrière, derrière le genou, on retrouve un tissu plus fin et élastique. Celui ci a quelques petits trous causés par les picots des pédales, mais ceux ci ne se sont jamais agrandis. Ce tissu est très utile lorsque l'on roule dans la poussière, il évite d'avoir des particules qui se glissent dans la genouillère. De plus, aucun plis inconfortables ne m'ont gêné, notamment au pédalage. Ce tissu tient un peu chaud, mais ce n'est vraiment pas la genouillère la plus chaude que j'ai pu essayer.

Ces genouillères sont assez orientées DH du fait de leur épaisseur, mais les tissus ne gênant pas, l'utilisation en enduro est tout à fait possible.

Le maintient est excellent, je ne les ai jamais perdu, même pendant des glissades ou autres chutes.. Le maintient principal se fait grâce à un gros scratch sur le devant au dessus du genou, et un plus petit élastique a scratch vient en renfort sous le genou

Pour qui ?

Pour tout ceux près à payer un peu plus cher pour avoir une genouillère durable et vraiment confortable.

commentaires

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire