Test RACER Motion Top 2

4 tests RACER Motion Top 2.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,3/10
beniitoo

Full metal jacket !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 28 ans | 1,70m | 70kg | Avancé
Acheté : 200€ en ligne
Conditions du test : En bike park, DH et Enduro
Cet avis matos a été rédigé à la suite du programme de Tests Privés de 26in permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel afin de les torturer sur le terrain.
RACER - Top Motion 2

Points forts

-Protections D30 très efficace
-Légereté, on ne la sent pas
-Finitions top sur les coutures et ZIP
-Look sobre
-Facile à nettoyer

Points faibles

-Ressenti combinaison de plongée, pas de ventilation
-Reste humide longtemps
-Manche amovibles, vraiment utile sur ce segment ?
-Taille un poil petit.
-Protection des côtes un peu soft

Try it, test it, crash it... & repeat ! C’est presque un titre au Daft Punk de la DH !

Combien de passages hésitants parfois se terminant au tapis avant de passer propre sur une ligne bien engagée ?

Et quand on y penses, certaines auraient pu mal se finir si l’équipement pilote adéquat n’était pas de la partie ce jour là… Dans le cadre des tests privés 26.in, j'ai eu l'opportunité de tester la RACER Motion Top 2, une protection complète en D3O.

Allons donc en découdre et parader tel une diva de la piste !


D3O ? WHAT IS IT ?


Pour les non initiés ou piqure de rappel pour ceux qui connaissent, le D30 contrairement à une légende de bordure de piste, ce n’est pas du gel, mais un composite de type mousse polymère à mémoire de forme et inventé par la marque britannique du même nom. Ne me demandez pas le composé chimique c’est bien sûr un secret. Bref, une matière flexible donc. Mais en quoi cela protège le pilote? L’intérêt du D3O n’est pas nouveau puisque une des premières marques à orienter presque toute sa gamme sur le principe c’est POC il y a presque 10 ans maintenant.

Comment est ce que ça fonctionne ? En gros c’es une sorte de pâte à modeler qui peut se tordre dans tous les sens et épouser parfaitement la forme sur laquelle elle se pose. En cas de fort choc localisé, la matière va instantanément dissiper l’énergie dans toute la surface et se durcir pour assurer son role de protection avant de retourner à son état normal.


VASY KARL, PRÉSENTE NOUS TA COLLECTION ÉTÉ.


Ah oui, pour aller plus vite, MT2 dans l’article = Motion Top 2, sinon c'est long a lire.

Bref, La collection printemps été 2020 de RACER se décline ici avec un modèle full D3O et sensé être utilisé pour l’enduro et la DH, enfin du moins présentée comme tel. D’entrée de jeux, je dirais que je ne suis pas 100% d’accord avec ça et je vais l’expliquer un peu plus loin.

Pour entrer un peu plus dans la composition du produit, cette protection complète est de type gilet avec:

-Protection dorsale qui couvre du haut des cervicales jusqu'au coccyx

-Protection des épaules et omoplates

-Protection des coudes et avant bras (les manches peuvent s'enlever)

-Renforts au niveau du plastron et des côtes flottantes. (à noter qu'ici la protection n'est pas en D3O, mais en mousse renforcée.

Côté « fashion » dirons nous, look plutôt discret et à la limite c’est ce qu’il faut. Étant donné que tu roules avec un maillot par dessus, on s’en fou un peu d’avoir des gros logos de partout. Maintenant si tu roules sans, elle n’est pas déguelasse à regarder. Bref pour résumer, sobre.

Les coutures sont bien faites et robustes, les fermetures éclaires idem et doublées pour ne pas irriter ta jolie peau bref une protection de bonne facture niveau finitions.

Les protections, c’est le coeur du sujet. Comme évoqué un peu plus haut, toutes les protections sont en D3O et totalement amovibles (sauf plastron qui est en mousse dans la partie avant du gilet et qui ne s’enlève pas.)

En principe tu transpire quand même un peu et un brin de toilette de temps à autre ne fait pas de mal à tes équipements. Sauf que passer en machine du D3O, tu oublies mon pote. La TM2 pour ça c’est le top. Tu enlèves toutes les protections, hop en machine et ton gilet sent à nouveau la rose. Disons que ça t’évite de rendre ton petit déjeuner quand tu remets la dorsale qui sent le poney et tu asphyxie pas tes potes dans la benne.

Les logements de chaque protection sont doublés, pas de pressions, zip ou scratch pour les faire tenir. Le tout s’enlève et se remet très facilement en quelques secondes et tient parfaitement en place.


À L’AISE BLAISE ?


Lorsque l'on enfile la dorsale pour la première fois, il y a une petite frustration. J'ai testé ce modèle en taille M. Je mesure 1.7m et je ne suis pas un gros gabarit. Disons dans la moyenne. D'un premier abord, je n'ai pas trouvé que la MT2 était des plus confortable. Le zip sur le côté est un peu chiant a fermer jusqu'en haut et il faut vraiment bien l'ajuster pour qu'elle ne te gêne pas dans tes mouvements. En bas du gilet à l'intérieur, il y a des petites bandes en silicone qui permettent de "gripper" avec ton sort pour que l'ensemble ne bouge pas sur tout le haut de ton corps. Pratique mais à condition de bien l'ajuster avant d'aller rouler, sinon tu as une dorsale qui est tout en travers. Passer ce petit ajustement et 1 minute à te reluquer dans la vitre de la voiture sur le parking, le gilet tombe parfaitement et chaque protection est exactement là où elle doit être.

C’est à ce moment là que la sensation de liberté prend le dessus. Très vite la dorsale se fait oublier et plusieurs fois je me suis demandé si je n’avais pas oublié de mettre mes protections. Un peu comme si tu roulais juste en T shirt.

l’ensemble protections - gilet suit parfaitement chaque mouvement et toutes les protections restent parfaitement en place. Fini les gênes des coques rigides et la sensation de porter une armure en métal qui pèse 3 tonnes et donc porter des maillots moins large.

Le seul point négatif que je trouverais à la conception du produit c’est le tissus du gilet. Il est certes très confortable à porter … mais le matin au sec. Je m’explique. La caractéristique juste au corps de cette matière genre elastane ne respire pas des masses, si bien que le gilet reste humide longtemps une fois que tu as sué comme un malade… Du coup tu as un peu l’impression d’être dans une combinaison de plongée, surtout quand tu la remets après le break burger /bière de midi. Le petit conseil que je donnerai serait de porter un t shirt de sport genre maillot de fitness en dessous pour limiter l’effet éponge.


ERGONOMIQUE OU PRATIQUE ?


Le gilet dispose de 3 poches fermées, deux sur les côtés et une en position dorsale en bas du dos.

Utile ? Je dirais que cela dépend de ta pratique. En bike park, oublie direct à par mettre les clés de la voiture c’est tout. Le gilet est près du corps alors c’est pas top de sentir tout ton matos sur toi quand tu roules. Et en même temps qu’est ce que tu vas faire sur un single avec la moitié de ta caisse à outils dans les poches ?

Pour une utilisation typé all mountain / enduro, les poches sont agréables pour y mettre quelques barres de céréales, un multi tool et ton portable. Il y a aussi la possibilité de mettre une poche à eau dans un compartiment dorsal. Ceci étant, c’est pas génial. Il n’y a pas d’isolant entre la poche à eau et ton dos. Pas besoin de faire un dessins, l’eau fraiche devient rapidement bouillon. Pour moi cette fonction est inutile, d’autant plus que le tube ne peut pas être tenu en place au niveau pectoral, il pendouille et bouge tout le temps ce qui agace très vite.

Enlever les manches, une bonne idée ? Oui et non.

Dans un premier temps, oui si tu veux rouler plus léger, par exemple juste avoir la dorsale et virer tout le reste (épaules, coudes et avant bras). Egalement pas mal si tu veux changer pour des coudières plus rigides et que le tout ne soit pas lié à ton gilet.

Après, je dirais que c’est inutile car l’orientation de cette protection reste très gravity et que rouler sans les protections des avant bras est idiot. Du coup je ne les ai jamais retiré, pour moi on peut se passer de détacher les manches. (si ce n’est juste plus pratique pour retirer toutes les mousses avant le lavage machine).


N'aurais tu pas un peu testé le matos?


Enfin le moment ou tu admets que tu t’es vautré !

Alors oui j’ai pu tester le niveau de protection, sans non plus le faire exprès. Bien qu’il s’agisse de tester une protection, le but c’est pas de s’emplatrer non plus. Deux chutes, les deux fois en park la même journée (faut dire que rien allait ce jour là)

La première, un truc tout con. Une faute de pilotage en virage relevé avec un appui mal géré et directement au tapis à plat ventre comme un grand. La première chose que je peux dire c’est que les renforts ventraux en mousse fonctionnent bien mais sont un peu juste. Je n’ai pas tapé de pierres ou de racines mais je pense que si cela avait été le cas, j’en aurait gardé quelques traces. Disons que ça fait l’affaire mais c’est pas le gilet le plus protecteur du marché pour les côtes . J’irai même jusque dire qu’il ne sera pas du tout adapté pour nos amies les rideuses.

La seconde chute m’a permis de tester la résistance au coude et en dorsale. RAS, pas de mauvaise surprise. Passant un peu trop près d’un arbre, j’ai tapé le coude dans une branche, puis chute à cause du guidon tourné d’un seul coup. Tombé sur le coté et sur le dos, pas de bobos à signaler. Bref le D3O fonctionne bien et dissipe bien le choc dans toute la matière. On se sent bien protégé et le gilet ne bouge pas pendant le choc. Une fois relevé, la matière reprend sa place et c’est reparti.

Au final, je n’ai pas vraiment pris de gros gadin qui aient mis à rude épreuve le matos, mais juste des petites chutes débiles faute d’inattention. Je ne sais pas si cette protection serait suffisante pour une pratique genre gros freeride engagé mais pour ce qui est de rouler en park ou enduro, ça fonctionne très bien.


ALORS VERDICT ?


Dans un premier temps je remercie toute l’équipe de 26in et Racer pour cet envoie et le test privé. C’est top d’avoir été sélectionné pour tester ce genre de matos en condition réelle.

Le gilet MT2 est placé dans le segment haut de gamme, au même titre que POC ou 661.

Cependant je le placerai entre POC qui est un poil au dessus et 661 un peu en dessous, car l’ajustement de chaque protection est très bien mais pourrait s’améliorer un peu au niveau des côtes. Ceci étant, on est sur un très bon niveau de protection et une qualité de finition irréprochable. Bravo Racer !

Par contre je ne suis pas totalement d’accord quand au segment d’utilisation. Pour moi c’est avant tout un gilet destiné à la DH en bike park plutôt que pour l’enduro. D’abord parce que c’est une vrai bouilloire et que pédaler avec une combinaison de plongé sur le dos c’est pas agréable. Ensuite parce que le côté tout en un avec la poche à eau dans le dos ne fonctionne pas top et je préfère encore rouler avec un vrai Kamelbak bien isolant. Retirer les manches, au final s'avère pratique juste pour le lavage. Rouler uniquement avec la dorsale fait le taff mais pour les mêmes raisons évoquées plus haut, d’autres dorsales font mieux. Par exemple en enduro je roule avec une Alpinestars Evolution sans manches, qui allie protection D3O + coque rigide sur l’épine dorsale. C’est plus léger, plus respirant et plus adapté pour cette pratique.

Mis à part ça, c’est un super produit bien pensé et qui ravira j’en suis sur tous les pilotes de DH qui cherchent un produit de bonne facture léger. Je roule avec cette protection uniquement en bike park depuis deux mois et elle est vraiment très bien pour ça. Je la recommande. 

Pour qui ?

Pour les pilotes de DH qui cherchent un gilet super léger mais de bonnes protections.
8/10
Maintien
Confort
Protection
Résistance aux odeurs
Rapport qualité/prix

RACER

RACER - Mountain Elbow 2
RACER - Mountain Elbow 2
Test privé Racer

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire