Test Propain Rage Al 2020

1 test Propain Rage Al.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Bistouflex

Polyvalent

Avis sélectionné
Profil du testeur : 29 ans | 1,86m | 78kg | Expert | Marseille
Spécificités du montage : montage carte
Acheté : en ligne
Conditions du test : tout

Points forts

simplicité, et efficacité

Points faibles

position bas de l'avant

Montage :

le montage a été fait depuis le site Propain, et permet de choisir les pièces que l’on veut.

Montage mixte FOX 40 factory (Grip 2) / Roch shox super deluxe RCT.

J’ai choisi le RockShox plutôt que le fox pour sa simplicité de réglage, car sur un DH, j’ai envie de pouvoir rouler sans me prendre trop la tête sur le réglage.

Le réglage de compression est très marqué, et les clics affectent rapidement le fonctionnement du vélo, donc exactement ce que je recherchais.

Le reste est simple et efficace, transmission GX, pédalier X-0, des roues Flow EX-MK3.

A noter, le poids de 16kg tout monté avec préventif, très bien placé pour un DH, je dirais ni trop lourd, ni trop léger.

Le vélo arrive quasiment tout monté, et permet d’aller vite rouler avec, on ne prend de toute façon pas un vélo en ligne si on ne sait pas bricoler.

La fourche est bluffante, elle permet vraiment de trouver le compromis idéal sensibilité / maintien, et marche globalement très bien, clairement la meilleure fourche de DH que j’ai pu essayer.

Les roues m’ont un peu déçu, j’ai quelques légers pocs et plats dès la première saison, elles ont un bon ratio Poids / solidité, mais je m’attendais à ce que ca ne bronche pas.

Mention spéciale (ceci explique peut etre cela) pour le rayonnage… les rayons tous dessérés à la première sortie, on perd donc l’équilibrage et le rayonnage pro, il faut tout refaire à la maison, peut être que c’est ce qui a fragilisé la roue, bref en conclusion, si on part du principe qu’une bonne paire de roues ne demande pas d’entretien, et ne bronche pas, ce n’est pas le cas.

Niveau géométrie, le propain en version Alu est assez grand, 470mm de reach pour la taille L. Pour mon 1m86, c’est idéal, une bonne position, sans être non plus dans l’extrème en longueur.

Le boitier de pédalier est plutôt haut (-3mm de drop), ce qui se ressent au travers de l’essai. Les bases sont relativement longues, 445mm.

Comportement en montée :

C’était une blague, évidemment il ne peut que descendre, mais la position et le rendement pour les petits bouts de liaison à plat sont pas les plus horribles de la catégorie

Comportement en descente :

J’ai fait le choix de l’Alu pour gagner en tolérance, et en fiabilité, je veux un bike qui ne craigne pas les pierres volantes, et qui ne soit pas épuisant à rouler en Bike park, je ne cherche pas le chrono.

Comme peut-être la majorité des gens, je veux un vélo de DH fiable, qui demande peu d’entretien, et qui soit toujours prêt à rouler.

Mon précédent vélo était un Commencal V4.2, globalement très bon, mais vraiment trop court, et fragile sur la durée au niveau des axes du cadre, c’est pourquoi j’ai changé de marque.

En comparaison au Commencal, la première chose qui frappe sur le propain est la position, beaucoup plus couchée, et beaucoup plus sur l’avant.

Ca s’explique par le reach plus long, mais le vélo donne l’impression d’être très bas de l’avant, ce qui m’a perturbé pour la prise en main, surtout dans le raide.

J’ai depuis mis des entretoises sous la potence pour le rehausser de 12mm, la position est meilleure, et j’ai commencé à m’y habituer.

Au niveau du comportement, je dirais que ce vélo est globalement très bon.

La suspension arrière est très efficace, et le compromis confort / maintien me semble correct. Il est vraiment bon pour filtrer les petits chocs, et en fermant un peu la compression BV, on a un vélo qui reste assez efficace, et ne plonge pas extrêmement.

En saut, il prend facilement de la longueur, et la position est aussi bonne, une fois habitué à l’avant un peu bas.

Au freinage, par contre, on voit une différence avec le commencal, qui est je pense la référence ultime en la catégorie.

Le boitier plus haut donne moins l’impression de pouvoir freiner en appuyant sur les pieds, il est moins facile dans le raide, le freinage demande plus d’anticipation et est globalement moins efficace. A la fin, on ose moins rentrer fort dans un raidillon.

En virage, même constat pour les appuis très secs, il faut un peu plus de rondeur, mais malgré la longueur des bases, il reste relativement vif, et permet quand même de s’amuser à faire ce fameux "Shlarp" quand on l’engage. Il demande par contre un peu plus d’énergie pour le faire.

Le vélo est aussi bon dans le grip en dévers, les suspensions lisent bien le terrain, et pas de difficulté particulière a rester haut, même quand il y a des racines ou autre.

Dans le défoncé, le vélo est très stable, notamment je pense grâce à sa longueur, et on peut garder une position bien centrée qui permet de lâcher les freins.

Pour les virages à plat et les grandes courbes, RAS, la suspension marche bien, et le vélo est très stable et prévisible.

On retrouve ce comportement quand les conditions deviennent plus difficiles, et que le terrain est glissant, un bon grip, qui permet de tenir des lignes glissantes, et un freinage à anticiper.

Une fois habitué, on s’amuse partout, et le vélo tient la route dans tous les compartiments.

Pour du bike park pur, ce que je décrirais pas gros relevés et tables, ce n’est peut etre pas le plus efficace du monde, il faut bien freiner la compression pour que le vélo ne pompe pas trop d’énergie.

Globalement, si on partirait dans une comparaison, entre un Commencal supreme DH V4.2 qui était une arme absolue en DH, et dans le raide, et par exemple un Furious qui est une arme en Bike park, le propain serait a mi-chemin entre les 2, donc un choix intéressant, pas le plus joueur, pas le plus efficace, mais un bon compromis.

Très bon point à signaler, les roulements sont protégés par des coupelles en caoutchouc, j’ai été surpris de voir ça sur un vélo si abordable financièrement.

Résultat des courses, on peut recouvrir le vélo de boue, le nettoyer au jet d’eau en abimant moins les roulements que sur un vélo "Classique", ce qui est un très bon point pour un vélo de DH comme la majorité des gens s’en servent. C’est vraiment un vélo fiable qui demande peu d’entretien.

En défaut, on a un peu de bruit de gaine dans le cadre, et un passage de gaine non guidé, donc pas facile de changer sa gaine ou sa Durit.

enfin, un petit mot pour le service Propain, le montage à la carte est top, mais Propain a l'air dépassé par son sucès, ils ont du mal à répondre rapidement aux demandes, il faut être patient et ne pas s'affoler, idem pour l'expédition, la communication est un peu opaque, je ne le conseillerais pas pour les personnes cardiaques, et qui s'énervent rapidement.

Une fois en contact, les équipes sont sympas et professionnelles, ils payent simplement leur succès qui grandit rapidement, et je pense qu'ils vont s'améliorer dans le futur.

Pour qui ?

quelqu'un qui veut un vélo pas prise de tête, qui est efficace partout
8/10
Prise en main
Stabilité
Maniabilité
Capacité à descendre
Capacité à monter
Comportement en l'air
Qualité d'équipement
Finition du cadre
Facilité d'entretien

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire