Test Propain Tyee CF custom 2018

1 test de VTT Propain Tyee CF custom.

Donnez-nous votre avis !
Déposez votre test.

Deutsche Qualität

Avis sélectionné
Profil du testeur : 20 ans | 1,70m | 57kg | Expert | Dourgne
Spécificités du montage : Montage "free"
Acheté : 4000€ en ligne
Conditions du test : 450 km, mai 2018 – juillet 2018 : conditions variables (chaud, froid, pluie, vent, sec, sable, poussière, boue, …)

Préambule :

Vélo recherché :

Cela faisait maintenant 5 ans que je roulais sur un AM d'entrée de gamme d'Intersport (Nakumura Cliff Lite Evo), au départ pour chercher ma discipline puis depuis 3 ans en attendant d'avoir enfin le budget pour changer de machine.

Probablement comme vous tous, passionnés, j'ai passé de longues heures sur internet à feuilleter les différents sites à la recherche du Saint Graal, l'arme de guerre absolue qui saurait satisfaire mes désirs de vitesse et contrôle.

Il y a maintenant 3 ans que je suis tombé fou amoureux de la petite marque allemande, la cinématique de ses vélos est juste parfaite, un excellent équilibre montée (pompage très faible même avec l'amorto en position ouverte) - descente (très bien équilibré, ultra stable).

Ce qui m'a attiré avant tout chez cette marque c'est leur montage "free" (je vous arrête de suite, free c'est pour libre, pas gratuit, désolé les gars !). En effet, la marque a maintenant pas mal de partenaires donc vous pourrez choisir les pièces de vos rêves pour un prix restant abordable, en tout cas bien en dessous de la moyenne de la concurrence.

Je voulais donc une monture avec des pièces haut de gamme pour la solidité, sans devoir acheter un vélo et changer toutes les pièces au début ou au fur-et-à-mesure car c'est long et bien plus coûteux.

Avant d'acheter le vélo, j'avais quelques questions en rapport avec le délai de livraison (25 jours ouvrés après paiement) et certains composants comme les tokens fournis (pour la fourche oui, pas l'amorto car un token custom est utilisé pour adapter la cinématique du cadre, c'est assez concluant d'ailleurs) ainsi que le matériau des plaquettes d'origine sur les MT7 (organique). Le service client m'a répondu dans la journée ou le lendemain, ils sont très accessibles et instructif, n'hésitez vraiment pas à les contacter.


Voici donc le montage que j'ai choisi (avec les liens des tests déjà publiés):

Fourche : Rock Shox Lyrik RCT3 DebonAir 170 (http://www.26in.fr/tests/fourches/rockshox/lyrik-rct3/2018_2529.html)

Amortisseur : Rock Shox Super Deluxe RC3 DebonAir (http://www.26in.fr/tests/amortisseur/rockshox/super-deluxe-rc3/2018_2530.html)

Freins : Magura MT7 (http://www.26in.fr/tests/freins/magura/mt7/0_2528.html)

Transmission : Sram X01 Eagle (1x12)

Cassette : Sram XG1275 10/50

Anti-dérailleur : MRP AMG

Tige de selle télescopique : BikeYoke Revive 125 (http://www.26in.fr/tests/peripheriques/bikeyoke/revive-125-mm/2018_2527.html)

Cintre : Sixpack Millenium 785

Jantes : Propain ZTR Flow EX 650B MK3

Selle : Selle Italia XR

Pneus : Schwalbe Magic Mary Evo SS (av) / Schwalbe Hans Dampf Evo SS (ar)

Potence : Sixpack Leader 50


Déballage :

A la réception on est déjà conquis par le look du carton qui en dit long sur son contenu ! Là-dedans c’est très bien emballé, rien n’a été laissé au hasard, il a des mousses absolument partout ! Les techniciens ont aussi dégonflé la fourche et les pneus au cas où, donc il faudra regonfler tout ça avant d’aller tester votre nouveau jouet. Le cintre est aussi démonté est scotché sur le cadre afin d’éviter toutes vibrations nuisibles à ce petit bijou en carbone.

Concernant les accessoires le vélo est livré avec les immanquables manuels que l’on ne lit bien sûr jamais, les cales de freins nécessaires pour la purge, une planche d’autocollants de rechange et un adaptateur à visser sur la valve de la tige de selle si vous ressentez le besoin d’ajouter à l’intérieur.

Une fois le vélo sorti de sa boîte est monté il est pesé à 13,4 kg, honnête pour un enduro carbone.

La peinture du cadre rend très bien. Les stickers sont collés par-dessus la peinture donc un peu plus exposés mais c’était indiqué sur le site. Le rendu du carbone est esthétiquement bien meilleur que celui de l’aluminium, là-dessus rien à redire.

D’entrée de jeu j’ai effectué quelques petites modifications pour adapter le vélo mes préférences :

J'ai donc choisi de remplacer les plaquettes organiques d'origine par des modèles métalliques car je trouve que les organiques n'ont aucun mordant à froid et je n'ai pas pour habitude de freiner longtemps (freins réglés très agressifs). De plus les plaquettes des MT7 sont en fait 4 par étrier ce qui permet un refroidissement encore plus efficace.

J’ai changé la potence en 50 mm par un modèle en 35 mm (Sunn Funnduro 0°) pour lequel j’ai dû rajouter 2 entretoises car je n’ai pas voulu couper le pivot de fourche. La diminution de longueur permet d’être plus en arrière sur le vélo mais aussi de braquer plus sec à faible vitesse, aux dépends d’une précision chirurgicale.

J’ai aussi remplacé la chambre arrière par un modèle freeride de chez Maxxis pour plus de résistance face aux impacts. Et oui j’ai bien dis chambre ! Je refuse obstinément de payer plus cher pour passer en tubeless et m’enquiller tous les ennuis qui vont avec lors d’une déchirure ou d’un déjantage.

Enfin j’ai ajouté mes nouvelles pédales auto (dont vous pouvez lire le test ici : http://www.26in.fr/tests/pedale/crankbrothers/mallet-e/2018_2513.html, il s’agit des Crankbrothers Mallet e). Après tout ça le vélo a été repesé à 14 kg.


Prise en main :

A propos de la taille le guide fourni sur le site de Propain est correct. Avec mes 1m70 une taille S m’est parfaitement adaptée.

Les settings se font assez facilement. Je savais d’expérience qu’il me fallait un cintre de 750 mm donc je l’ai coupé à cette longueur. Ensuite j’ai pu régler la hauteur de selle pour avoir la bonne tension de la jambe, puis la position de la selle afin d’avoir un mouvement de rotation correct. Pour ce qui est des suspensions c’est du Rock Shox, donc synonyme de facilité de réglage.

Devant l’amortisseur on retrouve un garde-boue en carbone qui permet de le protéger. Il est relativement épais, donc peu de risque de casse et fait très bien son boulot, à part un peu d’eau rien de solide ne vient taper l’amortisseur.

En montée

Alors là c’est la stupéfaction, je ne sais pas si c’est la rigidité du carbone, à cause de la transmission Eagle (12 vitesses), dû à la cinématique Pro 10, ou bien un peu de tout cela mais ce vélo monte avec une facilité remarquable. La répartition du poids ne gêne absolument pas, le choix d’un Hans Damf comme pneu arrière, étant réputé plus roulant que les Magic Mary, permet là encore d’accentuer cette facilité.

En descente

Est-ce que le vélo donne facilement confiance dans les descentes ? Là encore la cinématique Pro 10 est mise à contribution. En positionnant l’amortisseur (et donc le centre de gravité) assez bas et très en arrière les concepteurs ont misé sur un vélo très à l’aise dans les forts dénivelés. C’est tellement facile lorsque c’est moins pentu qu’on aurait tendance à rester assis sur la selle ! Autrement le Tyee n’en est pas moins très joueur : manuals, wheelies, bunny up, c’est la première fois que je réussi à en placer et rien n’est plus facile avec cette monture. Les gommes souples des pneus combinés avec une carcasse peu épaisse (snakeskin) offrent un grip remarquable.

Contrairement à croyance générale je ne trouve absolument pas que le carbone rende ce vélo exigeant, c’est peut-être encore lié à cette fameuse cinématique Pro 10 et/ou aux réglages des suspensions mais en tout cas ce n’est pas du tout son cas. Il me pardonne assez facilement les erreurs à un point que je ne suis pas tombé en plus d’un mois de ride !


Points positifs :

Comme rabâché précédemment la cinématique Pro 10 rend ce vélo performant dans les montées et agressif en descente.

Selle Italia est fidèle à sa réputation, la selle est vraiment très confortable.

La peinture à l’air solide, malgré la projection de cailloux, se coinçant entre les crampons des pneus, contre le cadre pour l’instant aucune égratignure n’est à signaler.

Le tube inférieur du cadre ainsi que le hauban inférieur du triangle arrière droit sont protégés contre la chaîne et les pierres qui volent.


Points négatifs :

L’olive du frein arrière manquait légèrement de serrage ce qui donnait lieu à une micro-fuite d’huile sur le levier. Après avoir donné un léger coup de clé le problème était réglé, on pardonne au vu de la complexité des vélos de nos jours.

L’étrier et le disque arrière chauffent pas mal mais pour l’instant je n’ai pas eu de problème de freinage, à voir sur la durée et/ou les gros D-.

Le vélo est légèrement plus difficile à nettoyer au niveau du système de suspension cependant il n’y a rien de bien méchant.


Vieillissement :

Pour savoir si j’ai eu des problèmes sur certains composants, des usures prématurées ou autres il va falloir attendre un peu …


Conclusion :

Le montage à la carte offert par Propain offre un large choix et vous permettra d’obtenir un très bon équipement sans vous ruiner (par rapport aux montages à la carte des marques concurrentes).

Le vélo est très joueur mais n’en reste pas moins performant et un parfait compétiteur à qui saura le régler et s‘en servir convenablement !

Je ne regrette absolument pas mon achat et suis fier de pouvoir me démarquer en essayant des modèles moins connus chez nous.

Pour qui ?

Dédié aux performeurs, aux enduristes voulant rouler engagé sur des singles et bike park. Ce vélo est juste très très très rapide.
9/10
Prise en main
Stabilité
Maniabilité
Capacité à descendre
Capacité à monter
Comportement en l'air
Qualité d'équipement
Finition du cadre
Facilité d'entretien

Points forts

Poids
Cinématique
Montage personnalisé
Presque tout

Points faibles

Un peu plus difficile à nettoyer au niveau du système de suspension

4 commentaires

Laagan

inscrit le 27/09/15
Salut, tu n'as eu aucun souci avec les délais de livraison ? J'ai commandé le mien le 29 mai dernier et je n'ai toujours rien reçu :D (montage prévu le 20 juillet...).
0
RedFox
Statut : Gourou
inscrit le 26/05/18
Photos : 1 photos du jour
Hey ! Alors je veux pas te faire peur mais perso je dirai que c'est mal barré pour cet été ...
Voilà comment cela c'est passé pour moi :
En mars je demande si un cadre S en alu serait prêt pour la mi mai, on me dit plus d'alu en stock, prenez un carbone c'est mieux, comme j’hésitais j'ai craqué
Cadre rouge commandé le 29 mars
Début de la production prévu le 27 avril
Le 9 mai (2 semaines après ponts inclus) pas de nouvelles, après contact par mail avec le service client j'ai directement appelé car débordés (attention le répondeur est en allemand, il faut appuyé le 3 pour le service client)
Le 14 mai on me dit qu'il ne reste qu'un cadre bleu sinon retard d'un mois minimum, donc je change pour du bleu
Le 16 mai on me dit qu'en fait il s'agissait d'une erreur (alors que le stock avait été vérifié le 14 pour moi) il ne reste qu'un noir donc je prend le noir qui était mon second choix
Le 17 mai il est monté intégralement en priorité
Le 24 mai DHL se décide à récupérer le colis prêt depuis le 17 ...
Le 30 mai il est enfin livré (2 mois après, en ayant changé la couleur du cadre pour accélérer la production et éviter de perdre tout l'été;)
Le vélo est très bien mais la structure de l'entreprise est un peu petite et débordée en été ... Enfin le gros problème c'est l'absence d'indication sur la disponibilité des cadres et couleurs ...
0
Laagan

inscrit le 27/09/15
Un grand merci pour ta réponse qui, ça va peut-être te surprendre, me rassure un peu ! Je les sens effectivement débordés, et ça me rassure de voir quelqu'un qui en est passé par là. Je vais prendre mon mal en patience !
0
RedFox
Statut : Gourou
inscrit le 26/05/18
Photos : 1 photos du jour
Oui effectivement ils le sont un peu tous je crois mais heureusement le vélo en vaut vraiment la peine. A un moment j'ai douté comme je le voulais vraiment pour cet été mais un équipement pareil à ce prix là ce n'est nul part ailleurs, et puis que ce soit YT, Canyon, etc ... les délais sont encore pires, alors bon, courage et j'espère qu'il arrivera vite. De toute façon dès que la production commence tu auras un mail disant qu'ils ont les pièces, ensuite un disant que les guidages internes sont montés dans le cadre (pour ne pas que les gaines tapent partout dedans), puis un disant que le vélo est monté, et enfin celui de DHL.
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire

A lire aussi...

Propain SPINDRIFT Montage Free PROPAIN SPINDRIFT 2018
9 /10
Scott Voltage FR10 Le Voltage l'ADN du Freeride
8 /10
YT Industrie Jeffsy CFpro 29 avance comme un 29 tourne comme un 26
9 /10
Specialized Kenevo VTTae Enduro - SemiDH
10 /10
Votec VE Elite Le Bulldozer allemand
7 /10
CANYON Spectral CF 7.0 WMN Mon bon compagnon
9 /10
Pivot Firebird 29 Premiers Rides
7 /10
CANYON SENDER AL 7.0 Un excellent vélo de bikepark bien polyvalent.
8 /10
Commençal meta v4.2 à la carte le digne successeur du v4 !
9 /10
Scott Gambler 720 Met très vite en confiance et incite à la débauche! Mais suspension arrière bruyante et vélo pataud dans le sinueux.
8 /10
Commençal Meta Power 29 Intéressant pour la montée, beaucoup moins pour la descente !
5 /10
Transition Patrol les sensations sans prise de tête .
9 /10