Test Propain SPINDRIFT Montage Free 2018

5 tests Propain SPINDRIFT Montage Free.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,8/10
Gstan

PROPAIN SPINDRIFT 2018

Avis sélectionné
Profil du testeur : 28 ans | 1,83m | 100kg | Avancé
Spécificités du montage :
Acheté : 3334€ en ligne
Conditions du test : Finale Ligure, sec et mouillé

Points forts

Descente, stabilité, rapport qualité prix

Points faibles

Montée (mais c'est presque comme dire que le point faible d'un vélo de descente c'est la montée...)

Choix de montage et bike recherché

Roulant sur un Rose Uncle Jimbo, je recherchais un bike avec un peu plus de « caractère », je sentais les limites du Rose dès qu’il fallait prendre de la vitesse notamment à cause d’un amortisseur pas adapté et d’une géométrie enduro/trail.

Je cherchais donc un gros bike, pour rouler en station, m’emmener en haut des singles en pédalant et donc surtout performant/ joueur dans le D- .

Mon cœur balançait entre un Commençal META AM 4.2, en montage à la carte, un YT Capra, et le Spindrift.

Un peu inquiet à l’idée de ré acheter un bike dont on ne trouvait pas de test (on peut maintenant trouver certains tests sur le Spindrift) et la géométrie hors normes du Spindrift (bases trèèès longues), j’ai malgré tout choisi celui là, notamment grâce au site très bien fait de Propain, qui permet de choisir à la carte ses composants pour un prix très intéressant.

(Le prix des montages à la carte chez Commençal et la politique des soldes chez YT ayant bien joué aussi…)

L’essentiel du montage :

Fourche : Lyrick RCT3

Amortisseur : Canne creek Double Barrel Air CS

Freins : Magura MT7

Transmission Sram GX EAGLE 12 speed

Tige de selle : Bikeyoke 160mm

Roues : Stans ZTR FLOWS MK3

Cadre taille L (pour 183 cm)

PRIX : 3334€ avec les frais de port (59€)

Petit point agréable, les équipements sont de l’année et pas ceux d’il y a 2 ans comme ça peut arriver chez certains qui font de la vente directe…

Commande, livraison, emballage

Pour la commande, un petit souci sur le paiement puisqu’il m’avait communiqué un ancien RIB…Mon argent était donc sur un compte qui n’était plus utilisé et ça a donc retardé la livraison.

Malgré tout le délai annoncé à plus ou moins était respecté.

Chose très appréciable, ils ne font pas semblant chez Propain quand ils emballent un vélo :(voir photo)

(Surtout quand quelques mois plus tôt on a vu un Canyon arriver cassé en deux dans le carton…)

Ah je l’ai pesé à la réception, et 16 kilos quand même la bête, j’ai pas choisi le montage le plus light (pneus ONZA IBEX tringle rigide) mais c’est bien un freeride... « Lourd c’est mieux »

Prise en main, impression

Reçu en Décembre, j’ai à peine eu le temps de finir de le monter et de me faire dropper en haut d’une descente pour le tester pendant que la neige commençait à tomber.

Mais dès les premiers mètres on s’y sent bien, moi qui met énormément de temps à m’habituer à un nouveau vélo j’ai immédiatement trouvé mes marques.

Ma plus grosse inquiétude était la longueur des bases et pourtant j’avais moins de mal à cabrer le vélo que mon Uncle Jimbo pourtant aux bases très courtes.

Comme quoi c’est bien joli de lire des tonnes de théories sur la géométrie, mais la réalité est plus compliquée.

Comportement

A la descente :

Bon après 1 ou 2 mois à skier, le vélo neuf à peine testé a commencé à me titiller donc direction Finale Ligure pour 4 jours.

Au programme 2 jours de Shuttle et 2 jours d’enduro.

A noter que j’ai choisi le Cane Creek Double Barrel Air CS pour bénéficier du réglage des hautes vitesses qui m’avait fait défaut sur le dernier amorto.

Il était donc réglé au feeling :

HSC : 2.75 tours

HSR : 2 tours

LSC : 6 clicks (Pas 100% sûrs on sent pas très bien les clicks vu la position de l’amorto)

LSR : 4 clicks (Pas 100% sûrs on sent pas très bien les clicks vu la position de l’amorto)

PSI : 170 (pour 100 kilos)

SAG : 30%

Pour ceux qui ne connaissent pas Finale Ligure, c’est des singles enduro, tantôt roulant, tantôt caillasse, il y a un peu de tout (sauf des sauts pour ce que j’ai roulé).

Dès la première descente, ce qui m’a sauté aux yeux c’est à quel point la suspension arrière fonctionne bien, ça vous colle au sol, ça absorbe tout en consommant bien le débattement sans jamais sentir talonner.

On sent que ce système de suspension « Pro10 » fonctionne très bien et permet un centre de gravité bas, c’est bluffant.

Malgré la longueur du vélo (1247mm), la longueur des bases (445mm) et le reach (465mm) il reste joueur, on peut tirer des bunny up, manuals partout, ça tourne bien, c’est hyper stable dans le cassant, le vélo continue même à prendre de la vitesse quand ça tabasse !

On se sent directement hyper à l’aise sur un vélo qui a pourtant une géométrie complétement différente.

(Et encore j’ai pas réglé l’amortisseur…)

De descente en descente ça va de plus en plus vite, pas de fatigue aux mains malgré la reprise, et surtout pas un seul OTB ! (Pourtant ancien champion du monde d’OTB, merci le reach et longueur du vélo ?).

A noter que j’ai choisi de prendre un cadre en taille L avec une potence courte en 35mm.

Très bonne surprise aussi, les pneus Onza IBEX DHC, moi qui jette habituellement les pneus premières monte pour des Maxxis Minion, c’est les premiers pneus que je trouve qui peuvent rivaliser.

Même chose pour les poignées Propain, j’en ai changé par des ODI Rogue avant même d’essayer par habitude, et monté sur mon ancien vélo je me suis rendu compte qu’elles étaient très bien.

A la montée :

Je ne m’attendais pas à une foudre de guerre à la montée, et j’ai pas été surpris, c’est bien un vélo de freeride avec une tige de selle télescopique ; allez un TRES gros enduro.

Mais grâce au Climbing Switch du Cane creek qui permet de limiter le pompage et la fourche Lyrick avec un position pédalage, et ben ça monte malgré tout, sans viser le chrono mais en gardant du jus pour la descente.

La cassette étagée en 10-50 aide aussi.

Limites

Allez le moins bien maintenant.

La peinture et les autocollants sont un peu fragile.

Certains serrages de vis étaient mal faits, je me suis retrouvé avec un disque arrière pas serré (vis mises en place mais pas serrées), butées de dérailleurs mal réglées, jeu de direction pas assez serré etc…

Le genre de choses pas très graves mais toujours énervantes sur un vélo neuf…

J’ai aussi rajouté de l’huile de lubrification dans la Lyrick qui était un peu sèche.

Les passages de câbles sous le boitier de pédalier sont très exposés, j’ai abimé une durite de frein à la première sortie (sans conséquence) mais j’ai dû rajouter un bout de pneu pour protéger.

Je suis bien content de plus avoir de pt*** de passage de câble intérieur qui te pourrisse la vie mais une protection ou un passage différent à cet endroit aurait été bienvenu.

L’alignement de chaîne est très limite sur le plateau de 50 dents, et ça n’a pas loupé, après 2 sorties à pédaler, il est déjà très usé…

Les roues, Flow MK3, je ne pense pas qu’elles soient de mauvaises qualités, mais le rayonnage n’était pas bien fait, après avoir entendu ma roue toucher dans les premiers appuis j’ai vérifié et ça manquait clairement de serrage.

Encore une fois pas dramatique parce que rattrapé à temps, mais assez chiant de voir ça sur un vélo à ce prix.

A suivre sur plus long terme pour les roues, pour avoir lu le test du Rage sur 26 in…

Les freins, Magura MT7, très mauvaise première impression (chauffe) puis très bonne seconde impression (puissants, pas de perte de freinage), une petite butée cassé déjà.

Ça reste limite pour un frein haut de gamme.

A voir sur des grands D- (à noter que je ne suis pas plus satisfait de mes Shimano Saints sur mon ancien vélo).

En résumé :

Pour le prix je pense que c’est difficile d’avoir mieux, surtout quand comme moi on est pas satisfait des modèles catalogues où l’on ne peut rien choisir et qu’on se retrouve avec des tiges de selles en 125mm, des roues de m*** etc.

On sent que le vélo en a sous le pied, que ce n’est pas lui qui va vous limiter en vitesse ou sur la taille des sauts, et qu’il va falloir sérieusement se sortir les doigts pour en trouver les limites.

(J’ai aussi acheté ce vélo pour pas en croiser à tous les coins de rue, alors merci de pas en acheter)

En bonus, pour ceux que ça intéresse, les réglages que je teste actuellement sur l’amorto :

HSC : 1 tours

HSR : 3 tours

LSC : 7 clicks (Pas 100% sûrs on sent pas très bien les clicks vu la position de l’amorto)

LSR : 8 clicks (Pas 100% sûrs on sent pas très bien les clicks vu la position de l’amorto)

PSI : 180 (pour 100 kilos)

SAG : 28%

+1 Token

Pour qui ?

Pour ceux qui veulent un vélo qui est fait pour descendre mais qui peut vous remonter en haut du single sans y laisser un poumon.
9/10
Prise en main
Stabilité
Maniabilité
Capacité à descendre
Capacité à monter
Comportement en l'air
Qualité d'équipement
Finition du cadre
Facilité d'entretien

commentaires

21 commentaires
Damien Carati

inscrit le 25/08/14
Vraiment un très beau bike rien à dire et peu commun comme un Meta V4.2 ou un YT Capra. Très bon choix d'avoir choisi le Propain ! (Y)
0
rafafouel
Statut : Confirmé
inscrit le 24/11/13
Stations : 1 avisMatos : 25 avis
En ce moment je lorgne sur les propain enduro, merci de ton test !
0
26in.fr
Statut : Expert
inscrit le 19/12/08
Stations : 35 avisMatos : 3 avis
Chouette compte rendu Gstan ! Bien vu pour le partage des settings de ton amorto !
Pour ce qui est de la facilité au cabrage, avoir des bases courtes n'est pas forcément signe de facilité (au contraire des fois cela demande plus de précisions dans l'équilibrage) et les réglages en début de course de l'amorto jouent pas mal aussi.

Bref un coup de coeur bien mérité !
0
Gstan

inscrit le 02/10/11
Matos : 1 avis
Merci ! Oui j'en ai pas parlé dans le test d'ailleurs parce que c'est un ressenti et pas 100% sûr que ce soit lié à ça, mais l'amortisseur assez sensible en début de course (et les réglages dispos sur le Cane creek DB ) permet de cabrer et donne un gros confort dans le raide en "ouvrant" l'angle de chasse. J'attends d'aller vraiment dans le raide pour confirmer ça.
1
Kiki23600

inscrit le 24/11/14
Salut ! Des soucis avec le eagle dés que tu engages en park ?
0
Gstan

inscrit le 02/10/11
Matos : 1 avis
Des soucis avec le Eagle pour l'enduro déjà alors... Ca coute cher à l'entretien ce truc là... Par contre c'est sûr que c'est confortable pour la plage de vitesse, mais c'est fragile.
0
Kiki23600

inscrit le 24/11/14
C'est bête d'avoir un si beau matos pour le detruire en si peu de temps ahha
0
CharlyBonnefoy

inscrit le 23/11/18
Bonjour Gstan,
Avec un peu plus de recul, as tu un resssenti plus poussé?
Les longues montées ne se sont pas terminées par un malaise? ;-)
0
Gstan

inscrit le 02/10/11
Matos : 1 avis
Salut Charly,
Franchement je reste sur mon opinion, voir mieux. A la montée vs des enduros beaucoup plus light ça arrive aussi souvent que ce soit moi qui en chie que mes collègues. J'aurais donc plutôt tendance à dire maintenant que putain ça monte pas mal en fait !
0
Gstan

inscrit le 02/10/11
Matos : 1 avis
Si tu veux un exemple, j'étais à Ainsa en Septembre, sortie d'une luxation d'épaule (donc canapé pendant 6 semaines), et j'ai fait 5000 de D+ et 100 km je crois en 2 jours et demi. Je roulais une fois le matin tôt, une fois le soir (il faisait 30 degré...).
0
CharlyBonnefoy

inscrit le 23/11/18
Merci pour ton retour Gstan,
Je vais partir sur un spindrift plutôt qu'un torque en carbone moins bien équipé.
Vu ton retour sur la solidité du 12V, je vais prendre shifter/derailleur X0.
À un de ces 4 dans les singles!
BRAAAAAAP!!!
0
Gstan

inscrit le 02/10/11
Matos : 1 avis
Franchement je suis pas sur que ce soit plus solide, plus cher oui par contre . La transmission ca c'est mieux passé avec un 32 devant.
0
Birzik

inscrit le 10/06/18
Matos : 13 avis
Salut Gstan, je cherche un nouveau bike, et le Spindrift m’intéresse pas mal, merci pour ton test.
Je souhaiterais savoir si tu penses que ce vélo est cohérent pour un usage 70% enduro (et course enduro) 20% bikepark et DH et 10% freeride ?
Et le véo se porte toujours bien apres plus d’un an d’utilisation ?
0
Gstan

inscrit le 02/10/11
Matos : 1 avis
Salut Birzik, ouais ce que tu décris ça colle pas mal au programme ! Après un peu plus d'un an j'en suis toujours super satisfait, et pas de soucis sur le matos, j'ai juste remplacé le cercle de roue arrière qui avait un peu dégusté.
0
Willsx

inscrit le 28/04/19
Salut merci tout d’abord pour ton super test d’ailleurs je me tâte l'acheter ce bike, mais petite question est ce que tu as déjà essayer avec un super deluxe coil ?ou tu connais des retours stp ?
1
CharlyBonnefoy

inscrit le 23/11/18
Salut Willsx,
Je n'ai finalement pas acheté de spindrift car je suis tombé sur un spartan d'occasion qui valait vraiment le coup, mais, concernant l'amorto, j'ai roulé le SD coil sur un méta v4.2 et j'ai un monarch plus debonair rc3 sur le spartan.
Certes, les cinématiques sont différentes, mais avec 2 tokens, la sensibilité de début de course est pareil, seul la toute fin de course est plus dur sur l'air.
Donc l'air est plus cher mais beaucoup plus léger et plus "modulable" surtout quand tu doit pédaler, le coil est linéaire du début à la fin, moins cher mais plus lourd et pompe au pédalage.
Si j'avais pris un spindrift, je serais parti sur de l'air.
0
Willsx

inscrit le 28/04/19
Salut Charly merci pour ce compte rendu mais vu la cinématique du spindrift j'ai peur qu'avec de l'air au milieux de course sa soit creux, et de tomber direct dans la fin de course avec les tokens.Et oui normalement moi aussi je préfère l'air sur mes amortisseurs, fourches pour ses qualités
0
jefride43
Statut : Confirmé
inscrit le 25/04/08
Matos : 12 avis
Salut, merci pour ton test, je suis sur un 29 pouces 160mm carbon ultra-efficace mais comme je ne suis pas un fin pilote et que je ne fait pas de compète, je cherche un vélo plus fun, capable de faire un peu de station et qui pédale un peu ( j'ai la caisse donc je m'en fout du rendement). Quand ça tourne court il est maniable?
0
jefride43
Statut : Confirmé
inscrit le 25/04/08
Matos : 12 avis
Je fais 1m78 pour gagner en maniabilité un M ça peut être bien?
0
Gstan

inscrit le 02/10/11
Matos : 1 avis
Salut Jef,
Alors il est plutôt fun à rouler, étrangement d'ailleurs avec des bases aussi longues, mais il a besoin d'un peu de vitesse. A vitesse réduite dans les épingles il est clairement moins maniable que mon dernier bike (un Rose Uncle Jimbo) qui était trèèès court. Mais bon c'était un 26 et trop petit pour moi...
Ca reste un jouet, regarde peut être le Tyee en alu, il est peut etre un peu plus maniable.
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire