Test BLACKBURN 2'fer 2017

1 test de lampes BLACKBURN 2'fer.

Donnez-nous votre avis !
Déposez votre test.

Quelques grammes de finesse...

Avis sélectionné
Profil du testeur : 49 ans | 1,80m | 75kg | Avancé | Rochefort
Acheté : 20€ en magasin
Conditions du test : Deux ans, par tous les temps, sur tous les vélos de la maison à tour de rôle.

Ça y est, tout est prêt pour la sortie nocturne. Les vélos sont réglés tip-top, l'itinéraire est dans le GPS de Theodule, c'est lui qui guide parce qu'il connaît le coin, vous avez passé la soirée d'avant à vous engueuler sur le thème "rider avec ou sans sac" en buvant la binouze locale, l'après midi à faire une sieste de compétition et le soir venu, la nuit bien tombée à 23h, tout le monde part et c'est l'extase. Les frontales 500lm + les éclairages de cintre de 1000 à batterie déportée même sur les singles techniques on se croirait en plein jour alors ça déroule à la vitesse de déglingué habituelle. L'enduro en forêt en plein été la nuit, rien de mieux : y'a personne, il fait bon, les moustiques sont couchés, et rien ne trouble le silence sauf le craquement délicat des branches sous les crampons. Une petite liaison sur une départementale, un minable 3 kilomètres parce que Theodule veut vous montrer une vue démente au lever du jour qui précède une descente non moins démente. Seulement voilà : vous avez beau être allumés comme la Tourifèle devant, personne n'a pensé au bête éclairage de visibilité derrière sur le dernier spad et un abruti aviné qui sortait de bwate vous fauche tous d'un seul tenant, tuant les quatre derniers et estropiant les autres. 

C'est comme ça que tu te réveilles en nage de la susdite sieste de compétition et que ton cauchemarorible t'insuffle une envie irrépressible d'acheter un éclairage arrière de visibilité. Mais ces trucs là ça pèse deux tonnes, ça marche à piles et c'est moche comme un roulerocher de chez bitouin. Eh non, ami.e rider.euse, NoireBurne a pensé à toi. 

À peine 20 grammes, un éclairage clignotant double LED blanc ou rouge mode fixe ou clignotant visible depuis Mars, une batterie rechargeable par un port micro USB qui tient plus de 4 heures testées par yours truly en rando nocturne, un design discret et élégant. La fixation sur la tige de selle du vélo se fait par un système de lanière en caoutchouc qui ne m'inspirait guère confiance mais ça fait deux ans qu'il se fait secouer la pulpe sans broncher alors disons que maintenant j'ai confiance. Ladite fixation peut se faire aussi par un genre d'encoche comme sur les stylos Bic, très pratique pour accrocher sur le camelbak ou la sacoche de selle. Vous pouvez aussi le fixer sur les haubans arrière mais alors faudra pas oublier de l'enlever si ça devient nerveux parce qu'elle se retrouverait à bonne hauteur pour se faire botter le museau par tout ce qui passe. 

T'as dit qu'on voyait la lumière depuis Mars, OK, mais alors seulement quand elle est bien en face, comme tous les luminaires vélocipédiques. Ce que dit le fabricant, c'est qu'il est conçu pour être vu latéralement. Ce moi je te dis, ami.e rider.euse c'est qu'il me suffit d'un coup d'œil vers mes pieds quand je roule pour vérifier qu'il fonctionne parce qu'il éclaire toute la partie arrière du cadre depuis la tige de selle : super méga visible, on te dit. 

L'histoire des LEDS blanches qui éclairent 60 lumens je vois pas bien à quoi ça peut servir sauf à avoir le même modèle d'éclairage devant et derrière pour taper la classe sur ton fixie fabriqué maison à partir du Bianchi de papa qu'était en Élite 2 à l'époque. 

Il a bien un défaut, ton truc quand même ? Il en a deux : le tarif, mais vu la qualité c'est justifié ; et que vu sa taille et son poids il faut le manipuler gentiment ce qui n'est pas facile avec des gants et des doigts de fée qui développent quinze tonnes de pression au centimètre carré. Pourtant malgré son aspect fragile, je l'ai encore après l'avoir chourave il y a deux ans à mon épouse pour qui je l'avais acheté au départ alors qu'il est monté sur mon velotaf que j'utilise quotidiennement et qu'il a fait pas mal de sorties tabasse. 

Pour qui ?

Si tu roules de nuit et que t'en as marre de te faire choper par les grizzlies Ou juste si t'aimerais qu'on te voie, les rares fois où tu vas sur l'asphalte.
8/10
Portée
Autonomie
Pertinence des modes
Facilité d'installation
Qualité des fixations
Poids
Rapport qualité/prix)

Points forts

Petit
Superlight
Éclaire la planète Eurthe derrière toi

Points faibles

Cher, ouais, mais bien
Fragile, on dirait, mais en fait non.

3 commentaires

mat24bc
Statut : Expert
inscrit le 31/10/07
Stations : 1 avisMatos : 10 avisPhotos : 1 photos du jour
Super test (comme d'hab ;) ), et d'actualité, les sorties after-taf comme à se finir dans le noir...
0
DDN
Statut : Gourou
inscrit le 14/05/18
Merci ! L'éclairage de sécurité de 20g qui tient dans la poche, j'ai été séduit.
0
mat24bc
Statut : Expert
inscrit le 31/10/07
Stations : 1 avisMatos : 10 avisPhotos : 1 photos du jour
j'ai une commande en cours d'un éclairage de cintre avec batterie déporté comme tu dis, j'en ferai un retour d'ici quelques semaines.
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire

A lire aussi...

Victagen 2400 Pour-fendre l'obscurité...
6 /10
Knog Blinder Deux tests pour le prix d'un
8 /10
Petzl Bindi Itsi bitsi tini ouini Bindi rikiki
9 /10
LEDLenser XEO19R Un phare à toute épreuve pour rouler confortablement de nuit
9 /10
TP
Petzl Reactik plus Comme en plein jour
10 /10
B'Twin VIOO Clip 300 Avant/Arrière USB B'TWIN Pour vous faire remarquer !
8 /10
MSC Light24002F Avant j'avais peur du noir
8 /10
Supernova Airstream 2 Bien mais chère
8 /10
Klamp kit all mountain avec télécommande et feu arrière puissant Eclairage d'une efficacité remarquable...Le plein jour en pleine nuit
10 /10
Xeccon Geinea 1 850 Léger puissant mais encombrant
7 /10
Spaninga Thor Fiat lux et lux fuit (Non ce n'est pas une voiture...)
9 /10