Test LEDLenser XEO19R 2017

2 tests LEDLenser XEO19R.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
pingumotion

Un phare à toute épreuve pour rouler confortablement de nuit

Avis sélectionné
Profil du testeur : 30 ans | 1,80m | 75kg | Expert | Chambéry
Conditions du test : 2 mois d'utilisation, en décembre et janvier, lors de petites sorties VTT typées "randuro", majoritairement sur des singles moyennement techniques en sous bois. Et parfois avec de la neige !
Cet avis matos a été rédigé à la suite du programme de Tests Privés de 26in permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel afin de les torturer sur le terrain.
LEDLenser - XEO19R

Package

J'ai reçu cette lampe avec tous ses accessoires dans une "valisette" souple rembourrée assez qualitative, on dirait un rangement pour matos photo/vidéo. Déjà, ça fait bien d'entrée de jeu et confirme le placement assez haut de gamme du produit.

La lampe est livrée avec les accessoires suivants :

- batterie avec pochette néoprène
- support de batterie (pour l'attacher au cadre d'un vélo par exemple)
- clip ceinture pour la batterie

- câble rallonge (environ 1m max) pour relier la lampe à la batterie

- strap support réglable pour placer la lampe en position frontale sur la tête
- support réglable pour montage sur guidon

- support pour montage sur fixation GoPro

- support avec patchs autocollant pour placement sur un casque

- support pour placement sur un trépied

- charger secteur

- lingette textile et petit pinceau pour le nettoyage

- instructions de sécurité et de mise en garde

- notice illustrée

Et ben, c'est complet ! 

Les accessoires sont full plastique, mais ça à l'air relativement bien fini et au moins ça reste léger.


Fonctionnement

Pour le fonctionnement, il y a de quoi être un peu perdu à priori car la lampe possède 5 boutons sur le dessus (4 directions en croix et un bouton rouge central) ainsi que 2 molettes de réglage sur les côtés.

Heureusement la notice illustrée fournie détaille les différentes façon d'utiliser la lampe, tant dans ses modes de fonctionnement que dans l'utilisation avec les différents accessoires. Parfait !


Commençons par la base : la lampe est composé de 2 "spots" utilisables indépendamment ou en simultané.

On peut soit choisir l'intensité du ou des sports allumé(s) de façon manuel, soit utiliser le mode "OptiSense" qui ajuste la puissance selon la proximité de l'endroit à éclairer. La puissance peut donc varier entre 15 et 100% pour chaque spot. On a ensuite les molettes de réglages qui permettent pour chacun des spots de concentrer plus ou moins le faisceau lumineux. On peut donc passer d'un faisceau large à un faisceau plus concentré, permettent de voir plus loin mais sur une largeur moindre. Il n'y a pas de crans sur ces molettes, on ajuste donc précisément la faisceau des spots, à la manière d'un zoom d'appareil photo. Cool ! Ah oui et il y a également un mode produisant des flashs lumineux. On sait ue c'est possible quoi, après l'utilité d'un tel mode ...

Mais le mode qui envoie du steak, celui qui provoque ce fameux "Waouh" de la part des copains, celui qui va rendre la nuit vachement moins sombre et illuminer ton chemin dans les bois, c'est le mode "Boost" ! C'est là que se révèle les 2000 lumens et qu'on peut d'après le constructeur atteindre 300m de portée. On y reviendra au paragraphe suivant ...

La lampe est montée sur un axe permettant de l'incliner sur 7 position différentes, depuis l'horizontale jusqu'à une position vers le bas, donc sur une plage angulaire de 90°.


Utilisation

Je m'empresse de vouloir essayer le montage de la lampe sur mon casque Bell Super 3 via la fixation GoPro fournie avec ce casque. Et là je m'aperçois de suite lors du montage qu'il y a un petit soucis d'ajustement qui fait que le support livré avec la lampe pour montage sur fixation GoPro ne tient de base pas assez bien au dos de la lampe, l'ajustement est un peu lâche et je crains que tel quel la lampe se désolidarise de cette petite pièce. J'étudie rapidement la situation et remédie à ce problème en plaçant un petit bout d'adhésif au dos de la lampe pour que l'ajustement soit meilleur en créant un petit point de pression. Ça a l'air de le faire ainsi, mais sur ce point le côté qualitatif de l construction en prend un peu un coup, dommage.

Sur le terrain, avec la lampe sur la tête, c'est génial ! J'avoue que même si la lampe permet pas mal de modes et de réglages pour ajuster pile poil l'éclairage à ses goûts et surtout au terrain fréquenté ainsi qu'à la manière de rouler, j'ai très vite opté pour le mode le plus puissant ! Vu l'autonomie confortable même à plein puissance, pourquoi s'en priver ? A plein puissance, on peut tout de même jouer sur la largeur du faisceau : plutôt large et diffus pour bien voir à courte et moyenne distance ou plutôt étroit et concentré pour bien voir à moyenne et longue distance. Là aussi j'ai vite fait mon choix : pour rouler sur des petits singles dans les bois, j'ai privilégié l'éclaire à courte et moyenne distance avec donc un faisceau plus large et diffus (mode utilisé sur les 3 photos "en action"). C'est vraiment top, avec la lampe sur le casque on éclaire forcément son champ de vision et la lumière venant d'au dessus de la tête est moins rasante qu'avec une lampe située sur le guidon.

Avant le teste, je me posais clairement la question de savoir s'il valait mieux utiliser juste cette lampe sur la tête ou bien l'utiliser sur le guidon avec en complément une petite frontale sur la tête. Pour moi, à part le poids supplémentaire à supporter sur la tête, il n'y a que des avantages à la première possibilité. Sur le guidon, la lampe risque plus facilement de bouger, la lumière est plus basse donc plus rasante sur les obstacles, la lampe complémentaire sur la tête est bien moins puissante donc gros contraste lorsque l'on porte son regard hors du faisceau de la lampe située au guidon, et en plus ça fait du matériel en plus à prévoir. Non, pour moi sur la tête, surtout avec cette possibilité de fixation sur support GoPro, c'est vraiment top.

Lors d'une sortie nocturne, je suis allé roulé avec un pote qui est venu avec une frontale d'environ 300 lumens. Et bien il se tenait derrière moi, et avait franchement l'impression que sa lampe ne servait pas à grand chose ! Sauf quand il se retrouvait loin derrière, ne pouvait pas aussi facilement rouler vite à cause d'une vision moins détaillée du chemin ! Héhé !


Autonomie

J'ai testé l'autonomie en laissant la lampe allumée à fond (mode Boost) chez moi à l'intérieur de mon appartement, avec la batterie complètement chargée. Je suis arrivée à une autonomie d'environ 3h30, pour 4h max annoncés. J'essayerai à l'occasion après plus d'utilisation de la batterie (cycles de charge/décharge) de refaire un test similaire.

Il en reste que c'est une autonomie sacrément solide, surtout que si l'on envisage une longue sortie ou d'enchainer les utilisations sans pouvoir recharger la batterie, on a de quoi voir devant soi même sans le mode boost, notamment lors de partie plus roulantes/moins techniques ainsi que lors des montées


Conclusion

Une lampe au top pour le vtt de nuit, très puissante, endurante, bien fichue et complète dans ses modes d'éclairage. Seuls bémols : des pièces plastiques à l'ajustement qui peuvent poser problème, une batterie au gabarit relativement conséquent (et oui mais si on veut de la puissance ET de l'autonomie, pas le choix ...), ainsi qu'un prix assez élevé. J'aurai trouvé ce prix parfaitement justifié si certaines pièces n'avaient pas ces petits défauts d'ajustement, pas rédhibitoires mais un peu agaçants pour un produit au placement somme toute "haut de gamme".

Pour qui ?

Les vttistes qui veulent une lampe unique pour rouler confortablement et régulièrement de nuit, quelque soient les conditions.
9/10
Portée
Autonomie
Pertinence des modes
Facilité d'installation
Qualité des fixations
Poids
Rapport qualité/prix)

Points forts

- Puissance !
- Nombreux modes de fonctionnement
- Accessoires
- Qualité de fabrication et protection IPX6
- Autonomie solide

Points faibles

- Poids sensible de la lampe (relativement) et surtout de la batterie
- Ajustement des pièces en plastique
- Prix, bien que justifié, par rapport à d'autres solutions qualitatives
- Plutôt exclusif vélo

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

1 commentaire

Cyclette

inscrit le 27/01/18
Tes photos sont magnifiques et montrent bien l'intensité de ce phare. Merci pour ce test surtout en ce moment où les jours sont encore courts
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire