Test Prism He11 2019

2 tests Prism He11.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 9/10
KOTM
Par KOTM

Un sac presque parfait

Avis sélectionné
Profil du testeur : 18 ans | 1,84m | 75kg | Avancé | Annecy
Acheté : 65€ en ligne
Conditions du test : Toutes conditions, tout terrains

Points forts

Les rangement pour les outils
Le confort
Le maintient
Possibilité d'avoir un nouveau sac pour le prix d'un module

Points faibles

Compartiments un peu fragiles

Le besoin 


Je cherchait un sac avec une dorsale pour pouvoir prendre part à quelques courses d'enduro. J'ai d'abord acheté un Toro 14 protector mais je trouvais le maintient limité par rapport aux sacs avec une grosse ceinture ventrale. J'ai peu de temps après repéré une vente privée prisme. J'ai pas mal hésité sur le choix du module (je comptait n'en acheter qu'un pour commencer). C'était pour des sorties de quelques heures et occasionnellement à la journée que je cherchait un sac. J'ai contacté la marque qui m'as dit que généralement les gens étaient assez surpris de ce qu'ils arrivaient à rentrer dans le he11. C'est donc celui que j'ai choisis. Et j'ai revendu le Toro à un pote pratiquement au prix auquel je l'avais acheté.


A la reception


Quelques temps plus tard je reçois enfin le sac, ou plutôt les différentes parties. L'assemblage du sac complet est simple est rapide. Il suffit de fermer la fermeture éclaire qui fixe le volume sur la base dorsale (il y a un petit scratch en bas du sac pour protéger l'extrémité de la fermeture). Pour le porte casque il y a 2 options, soit utiliser les boucles du volume soit celles de la base dorsale. Je vous met l'explication au cas ou vous seriez curieux :

 Il y a deux positions proposées :
– les anneaux de sangle positionnés sur la base dorsale : ils sont situés à l’arrière du zip Musi et donc le protège de forces trop importantes. Cette position est recommandée :
– pour le transport de matériel lourd ou encombrant nécessitant de tirer fortement sur les sangles pour fixer le porte casque et caler la charge.
– pour la fonction sangles de compression quand le zip-on n’est pas complètement rempli. Dans ce cas, le porte casque est utilisé pour plaquer le contenu du sac contre la base dorsale et assurer ainsi le meilleur maintien et un confort de portage optimal.
– les anneaux de sangle positionnés sur le zip-on : ils sont situés à l’avant du zip Musi. Ils sont à privilégier quand il n’y a pas de force de traction sur les sangles du porte casque. C’est notamment le cas quand le porte casque remplit son rôle esthétique de personnalisation.

Je réussis facilement à ranger tout mes outils dans le compartiment dédié, j'aurais apprécié plus de poches non-meshé, il y en a une seulement qui va parfaitement pour ranger la pompe. Les compartiments supérieurs sont trop petits pour mettre des outils assez longs et du coup je me retrouve avec pas mal d'outils un peu en vrac dans le compartiment du bas ou dans le même compartiment que la pompe.

La poche pour les lunettes va bien pour des lunettes, un portefeuille ou un téléphone (peut-être pas les trois à la fois par contre) mais pour mettre mon masque smith c'est serré, mais ça rentre. Attention si vous avez un masque particulièrement gros.

Pas grand chose à dire sur le volume principale, le système de maintient de la poche à eau est malin et on pourra y attacher presque tout les types de poches. On peut aussi noter que enlever et remettre la dorsale est assez facile. Pour info je me suis même fait un "gilet dorsale" pour les petites sorties sans sac à partir d'un débardeur décathlon.

Bref, dans la poche principale je met généralement, une chambre à air, une trousse de secoure format classique, une veste de pluie, et à manger. J'arrive à mettre tout ce dont j'ai besoin pour une journée en montagne. Et quand c'est limite il y a le porte-casque alias le porte-tout-ce-que-tu-veux qui est là pour mettre une veste en plus où une paire de genouillères à la montée.


Les réglages et l'utilisation


Par contre le porte casque gêne l'accès aux poches, il faudra donc enlever une ou deux des sangles pour se servir dans le sac.

Le sac est très confortable et comme parié la grosse ceinture ventrale fonctionne très bien, j'ai cependant un peu galéré à trouver les bons réglages pour qu'il ne bouge plus. Pour ma part il faut que je serre pas mal les bretelles et la ceinture ventrale m'arrive juste en dessous des cotes.

Il va bien pour porter le vélo mais comme on sur ce genre de sac qui ne sont pas fait pour porter du poids. La ceinture ne répartie pas le poids sur les hanches et donc les trapeze se font bien écrasés au bout d'un moment.

Et la question que je me posait et que vous vous posez peut-être, "peut on utiliser juste la base dorsale, comme sur un CamelBack Kudu ?" Eh ben pas vraiment, en fait on peut mais pas en dessous d'un maillot, ça c'est sur, et on se rends compte que c'est pas prévu pour. Mais si on s'en fiche d'avoir un bout de sac avec une grosse fermeture éclaire autour sur le dos ça fonctionne.


Tenu dans le temps


Après plusieurs mois le sac est toujours globalement et bon état mais on peut noter des choses auxquelles il faut faire attention. Dans le volume, sur le haut il y a une sangle qui fait un boucle et il faut être prudent à pas la coincer dans la fermeture éclaire parce que sinon, quelle galère...  Attention aussi aux compartiments meshés, il y en avait un que je remplissait un peu trop et qui à un peu craqué sur le bas. Sinon le reste du sac est toujours nickel.


Pour qui ?

Tout ceux qui cherchent un sac polyvalent
9/10
Finition
Solidité
Maintien
Modularité
Poche à eau facilement accessible
Rapport qualité/prix

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire

petites annonces